Rock Made in France

UNICEF

Actu

Dissonant Nations « We play we are »

Côté rock, les vents d’Ouest ont souvent été porteurs et dominants. Est-ce le réchauffement climatique ? Désormais, c’est un mistral gagnant qui souffle sur le Rock made in France avec Dissonant Nations et leur premier album débarqué tout droit d’Aubagne.

Aubagne, ses santons de Provence, le commandement de la légion étrangère  et depuis 2008 son incroyable groupe de rock Dissonant Nation. Un power trio adolescent qui jette une bonne claque aux oiseaux de mauvais augure qui prédisent la disparition du binaire depuis que les punks visionnaires s’imaginaient un avenir en forme d’épingle à nourrice.  Oui, Dissonant Nation fait du bien là  où ça fait mal, à l’image du boulot que font les Strypes en Irlande. La jeunesse se révolte et ça passe par cette excroissance du Rythme n’ Blues qu’est le rock. De grands riffs solitaires et salutaires, une basse ronde et tendue, une batterie sans fioritures mais bougrement efficace et des spasmes pré-pubères hurlés comme un cri d’amour.  Les BB Brunes s’y étaient  exercés en leur temps que les moins de 20 ans se souviennent encore.  Car le rock est un éternel recommencement qui se conjugue uniquement à l’énergie et à grand coup de désespoir et de révolte.  Pendant que les peoples du rock et leurs hochets de la République (ou de la Couronne) au revers entretiennent le carnet de chèque, chaque nouvelle génération tente d’être la dernière à souffler sur les braises d’une musique qui ne tolère pas l’âge de ses artères. Dissonant Nation et son premier album  soufflent s’y fort que cette fois l’avenir pourrait ne pas avoir de futur.

Hervé Devallan

Dissonant Nations « We play we are » – (Cinq7 / Wagram) – 4/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces