Rock Made in France

UNICEF

Actu

« A l’assaut de l’empire du disque » de Stephen Witt

Un peu comme les dinosaures ont été éradiqués de la terre par une pluie de météorites (et le réveil des volcans), le CD a été évincé de la planète musique par le mp3 (et les plateformes de téléchargements). Il y a un avant et un après, surtout pour les maisons de disques et leur business modèle de stars. Un bombardement à l’artillerie lourde qui est ici magnifiquement conté par Stephen Witt.

Non content d’étudier le problème à la racine (l’invention du mp3 par des universitaires allemands), l’auteur réussit à transformer cette enquête en un véritable roman policier. D’un sujet ardu pour mathématicien en mal d’algorithmes, le journaliste américain a le don de rendre accessible et vivant cette découverte (la compression du son) qui allait bouleverser tout un pan de l’économie de l’Entertainment, mais aussi mettre à mal le droit d ‘auteur. Car comme Einstein s’étonnant de la bombe atomique, nos ingénieurs allemands n’avaient pas imaginé modifier à jamais les paradigmes de l’industrie du disque. En suivant cette invention de l’intérieur tout en s’étonnant du déni des labels et du génie politique – et technique – des premières plateformes pirates, Stephen Witt nous dévoile les coulisses d’une révolution en marche, des petits arrangements entre amis et des grandes magouilles pour faire perdurer un système économique que l’explosion de la bulle internet à rendu obsolète. De Brandenburg et Grill (les principaux inventeurs du mp3) à Doug Morris, patron d’Universal, en passant par Steve Job, Bronfman, Jean-Marie Mécier (patron de Vivendi), Alan Ellis et ses BitTorrent, sans oublier Glover en véritable source d’approvisionnement, les anonymes et les célébrités jouent ici les premiers rôles. Mieux, nous sommes tous complices. Car au-delà d’une génération impétrante qui refuse de payer pour un bien dématérialisé, les citoyens du monde entier ont désormais mis en place un nouveau système qui ne repose plus sur la rareté (et donc la définition d’un prix), mais de plus en plus sur l’abondance (et donc la gratuité). Couplé à un retour aux circuits courts et autres pratiques éco et écolo responsables, il est fort à parié que la musique et ses mp3 ne sont que le dessus d’un iceberg qui ressemble à s’y méprendre à un véritable tsunami démocratique.

Hervé Devallan
« A l’assaut de l’empire du disque » de Stephen Witt aux éditions Castor Music, 286 pages, 24 €
Live traduit de l’américain par Cyrille Rivallan.

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces