Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Alain Chamfort « Le désordre des choses »

Ils étaient deux, Daho et Christophe. Ils sont aujourd’hui trois à porter le pop française au sommet de son art. Alain Chamfort rayonne quitte à réorganiser le « désordre des choses ».

[POP]
Alain Chamfort a un passé… Et désormais un présent bien à lui. Des Mods au Système Crapoutchik en passant par la grande époque Jacques Dutronc, le passé du breton (Alain Le Govic de son vrai nom, est de Pontivy, « Pondi » comme on dit là-bas) parle pour lui. Toujours rock, toujours classe. Et puis on l’avait volontairement perdu de vue dans les méandres de la variété française du côté de Claude François. Pourtant, le présent du chanteur à minette le rattrape avec classe et un talent de dandy qui donnent à la pop des vrais airs de noblesse. On pense à Etienne Daho et à Christophe. Pas moins. La preuve ? On y croise Yan Wagner, coqueluche des studios parisiens qui collabore avec Daho et qui a déjà poussé les boutons d’un remix pour un titre du breton. Au delà de ces références méritées, cet album est tout simplement d’une éblouissante beauté ; d’une sensibilité sans nostalgie, mais avec un œil triste sur l’inexorable fin de chacune de nos illusions, bonnes ou mauvaises : la mort. Une angoisse qu’Alain Chamfort transforme en poésie comme pour mieux « passer notre doigt sur ces microsillons ». Oui, l’inévitable n’est pas laid, juste triste – parfois – et dispose ici d’une incroyable propension à flirter avec des tubes multicolores comme seul ceux qui maîtrisent la pop en sont capables. Oui, Monsieur Chamfort, vous avez sûrement raison : « tout est pop » ! Même au pays du rock…

Hervé Devallan
Alain Chamfort « Le désordre des choses » – (Le Label / PIAS) – 4/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces