Rock Made in France

UNICEF

Actu

Arno Futur « Cannibal »

Arno futur a toujours la haine. Et nous on aime ça. Sur fond de punk rock de tradition, il part en guerre contre la bêtise humaine. Vaste programme.

arno-futur-cannibalVoici le premier effort solo de l’ex chanteur des Sales Majestés. Et les nouvelles sont bonnes. Dans un style punk rock qu’il maîtrise à merveille, Arno Futur déroule comme au bon vieux temps. Même s’il aime à ajouter quelques effluves de machines ici ou là. La batterie tout d’abord qui est remplacée par une boîte à rythme sur un ou deux morceaux et quelques discrètes notes digitales que l’on picore avec gourmandise. Mais qu’on se rassure, les guitares à la Ramones sont bien omniprésentes tout au long de l’album accompagnées du tempo qui va bien. Côté paroles, le doute n’est pas permis : Arno Futur est toujours l’anarchiste cher à nos cœurs : « Je suis un problème pour mes amis / Je n’adhère pas à ces conneries ». On ne s’en plaindra pas, surtout en 2016 où négociations secrètes et autres petits arrangements entre ennemis fleurent bon l’ignominie à quelques mois des élections présidentielles et de la débâcle finale. Est-ce que cet album changera la fin du monde. Non bien sûr, mais il est rassurant que certains montent en première ligne et partent en guerre contre l’absurdité ambiante. « Comme disait Madoff, it’s never enough ». Non jamais assez, il est temps de remettre le disque sur la platine ! Et de s’apercevoir que « Junk food » a des faux airs de Plastic Bertrand… Bizarre.

Hervé Devallan
Arno Futur « Cannibal » – (Rusking Records) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces