Rock Made in France

UNICEF

Actu

Bad Pilöt « Swimming with sharks »

On peut changer de style sans renier son ADN. C’est le cas de Pilöt devenu Bad Pilöt en même temps qu’ils délaissaient la Noïse pour un électro bien vitaminée. 

Pilöt est devenu Bad Pilöt. Un changement de nom qui s’accompagne d’un virage électro pop là où la formation s’adonnait volontiers à un rock noisy et crémeux. Avec ce nouvel EP, les parisiens emmenés par leur chanteuse Alex Catrine Le Thomas de Selve (ouf !) conservent cette élégance naturelle des choses bien faîtes. Dans leur version rock, comme dans cette nouvelle intention presque dance, ils s’en sortent par le haut. Ici, on pense à Two Doors Cinema Club. Ils ont la même propension à électriser les foules sans les lobotomiser. Côté son, c’est l’œuvre du producteur Clive Martin (Queen, David Byrne, Les Négresses Vertes, Naïve New Beaters…) qui opère le changement dès 2015 en insufflant une bonne dose d’électro à leur musique. Le résultat ? Un vrai pari…. gagné. Mais, il ne sert à rien de comparer les deux périodes. Il s’agit vraiment d’un nouveau groupe. A cette condition, on appréciera a sa juste valeur « Swimming with sharks » comme un bel album électro à savourer sur une piste de dance où un verre à la main. Et paradoxalement, il sera peut-être plus facile de placer un titre sur une pub ou comme BO d’un film. Chose qu’ils ont déjà pratiquée avec Peugeot et sur « Itinéraire Bis ».

Hervé Devallan
Bad Pilöt « Swimming with sharks » – (Auto production) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces