Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Barton Hartshorn « I died of boredom and came back as me »

Ne pas confondre pop exigeante et pop brillante. En l’occurrence peu importe puisque Barton Hartshorn a réuni les deux dans « I died of boredom and came back as me »

On n’y prend pas garde. Et puis d’un morceau l’autre, tout l’album s’immisce en vous comme un soleil d’été au petit matin, quand la rosée est encore là. Mariant les ambiances pop folk et jazz des années 70, Barton Harshorn (alias Duncan Roberts, ancien chanteur de Dictafone) arrive à nous surprendre, nous séduire puis jette au feu tout ce savoir-faire et recommencer sur un nouveau titre. On pense à certains albums de Randy Newman et de John Martyn. On y découvre un excellent compositeur doublé d’un arrangeur qui ne se prive pas de cuivres et chœurs féminins pour mieux nous envoûter. Composé en Australie, enregistré dans la campagne française, « I died of boredom and came back as me » donne du bon temps, comme un artisan sait le faire, avec la patience qui conduit irrésistiblement vers la construction d’une œuvre unique. Alors, on réécoute une fois encore ce disque pour en percer quelques mystères, même si c’est bien la dernière chose qu’on aimerait découvrir.

Hervé Devallan
Barton Hartshorn « I died of boredom and came back as me » – (Spozzle & Suxeed) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces