Rock Made in France

UNICEF

Actu

Bel Plaine « Aux fleurs sauvages »

Bel Plaine manie la pop avec le talent des enfants gâtés. C’est extrêmement bien fait, mais on en attend davantage. Allez savoir pourquoi…

Pourquoi diable, chanter en anglais ? C’est immédiatement ce qui vient à l’esprit à l’écoute du premier album de Bel Plaine. D’autant qu’après ce « Again » introductif, le duo Antoine Blond et Morgan Renault prouve que la langue de Molière leur va bien. Se cacher derrière des mots qui sonnent justes n’a jamais fait swinger le sens. Et lorsque l’on pratique une pop internationale grand public, il faut trouver sa « petite » musique, celle qui vous identifie au premiers coup de voix. Chanter en français s’avère encore la meilleure façon de se distinguer… Et de passer à la radio ! En Hexagone du moins. Un choix payant à l’écoute des morceaux « français » qui illustrent – aussi – que Bel Plaine sait écrire. Ils n’ont pas à rougir, au contraire. Ils font penser à Archimède, dans la façon de manier la mélodie sur fond de guitares sèches. Et à Revolver, voire Phoenix (oui, en Anglais…) pour ces mélopées anglophones mis au goût d’une certaine nostalgie et d’un romantisme parfois bien français. Au total, l’album « Aux fleurs sauvages » souffle le chaud et le froid, selon le côté de la Manche qui nous hante et nous habite.

Hervé Devallan
Bel Plaine « Aux fleurs sauvages » – (Cinq7 / Wagram) – 3/5
Sortie le 24 février

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces