Rock Made in France

UNICEF

Actu

La Bible du Punk

Et si c’était ça, être punk en 2013 : exposer des photocopies en noir & blanc et déclarer que c’est de l’art ! Oui, l’exposition sur le Punk à La Villette à Paris peut prêter à sourire. En revanche, « La Bible du Punk » par Christian Eudeline mérite qu’on s’y arrête longuement. Explication.

L’ouvrage démontre que le « No Future » a la peau dure et qu’il hurle son cri de guerre depuis bientôt 40 ans. Quarante ans de contre culture défendues par les Sex Pistols, Green Day, The Libertines et autres Black Flag. Au total, trois lames de fond qui se succèdent pour défendre la cause qui officiellement voit le jour en 1977. Voire un peu plus : « Le premier nom qui vient à l’esprit est celui du Velvet Underground (…) considérée comme la premier formation punk » explique Christian Eudeline. Car être Punk c’est avant tout viser « à retrouver l’énergie originelle du rock’n’roll… Le terme s’impose comme une évidence pour désigner cette nouvelle scène qui se réclame du rock garage, du glam, des Stooges aux New York Dolls » confirme Pierre MiKaïloff dans son livre « Kick out the Jams, Motherfuckers » (Camion Blanc 2012). Le punk serait donc avant tout anglais (par l’origine du nom) et américain par l’essence même de ses représentants. La France serait-elle passée à côté ? Non bien sûr et l’ouvrage en témoigne avec une place honorable laissée aux groupes made in France, à commencer par ses deux formations originelles : Métal Urbain et Gazoline. Pour la seconde vague, ont doit de cité, La Souris Déglingué, OTH, Oberkampf, Parabellum et Bérurier Noir. La troisième vague livre deux noms : Stupeflip et Les Salles Majestés. Au total, l’ouvrage dresse le portait d’une quarantaine de groupes qui symbolisent le Punk à travers le temps et les continents. Autant de belles histoires accompagnées de quelque 360 photos et de nombreuses notes explicatives sur les fanzines, BD et looks de l’époque. A quand le tome 2 ?

« La Bible du punk, 35 ans de contre-culture musicale » par Christian Eudeline aux éditions Didier Carpentier, 150 pages, 29.90€


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces