Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Dirty Deep « What’s flowin’ in my veins »

Le blues de Dirty Deep conserve l’ADN de ses aînés tout en énervant le débat. En 2017, « What’s flowin’ in my veins » est bien dans l’air du temps.

Amateurs de blues électrique, ne passez pas votre chemin : Dirty Deep est dans la place. Le troisième album du duo strasbourgeois a su dépasser ses origines tutélaires sans pour autant les oublier. Les deux premiers morceaux de l’album en sont les flagrants témoins. Si « Holy pocket boogie » flirte du côté de Point Blanck et ZZ Top, et donc d’un rock sudiste de haute tenue, le titre « Muddy Water » remet les pendules à l’heure  du Mississippi. Il en est ainsi sur l’ensemble de l’album, oscillante et dodelinant d’une rive l’autre, d’une gourmandise acoustique à une explosion électrique jusqu’à titiller le terrain d’Inspector Cluzo. Le tout en donnant un vrai sens aux 14 titres toujours tirés à quatre épingles. Au final, on retient une énergie vitale et presque désespérée, un sens de l’authenticité et de la spontanéité que seul ce duo est capable de donner avec un Victor Sbrovazzo en véritable homme-orchestre. Geoffroy Sourp  n’ayant plus qu’à poser sa batterie sur ce florilège de blues et de fureur. Maintenant, on sait précisément ce qui coule dans les veines de ces deux là : de l’espoir et du talent.

Hervé Devallan
Dirty Deep « What’s flowin’ in the veins » (Deaf Rock Records / Junk Food Records) – 3.5/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos








Marketplaces