Rock Made in France

Actu

Exposition Daho L’Aime Pop

Etienne Daho lui donne le nom de pop, ce site le nom de rock, mais c‘est exactement la même chose dont il s’agit, l’histoire des groupes (terme générique, ce peut être des chanteurs seuls) en formation électrique ou non, qui ont agités, animé, séduit la France depuis le milieu des années 1950. De Johnny Hallyday à Air, de Marquis de Sade à Yan Wagner, de Kat Onoma à Tristesse Contemporaine, des Coronados à Rone, vous apprendrez tout sur eux, ou presque.

L’exposition se divise en quatre grands espaces.

Le premier, est le seul découpé en décennie (les années 1960, les années 1970…), il propose une galerie de portraits des noms essentiels, ceux qu’il faut retenir ou découvrir. Muni du casque distribué à l’entrée, on écoute le récit d’Ettienne Daho habillé de mini-extraits musicaux. Il nous raconte ce qu’ils représentent pour lui. Ses goûts sont larges mais ses analyses toujours justes et brillantes.

Le deuxième est une salle de cinéma qui nous propose de voir sur un grand écran quelques vidéos immortelles, de Sylvie Vartan à Air, de Françoise Hardy à Brigitte Fontaine.

Ensuite il y a une pièce avec 200 reproductions de pochettes de 45 tours sur les murs, une belle collection d’ailleurs, et toujours grâce au casque on peut écouter le morceau sélectionné. Le mix des deux, attise la curiosité, contenant et contenu donnant envie de fixer une chanson sur le disque dur de sa mémoire.

Enfin, Daho photographe nous propose quelques-uns de ses clichés, une activité à laquelle il s’adonne depuis peu. Les photos en noir et blanc sont sinon magnifiques toujours expressives, car souvent animées d’une grande connivence et respect mutuel.

Au final comptez une grosse heure pour profiter, et bien plus si l’on veut regarder en détail. Ce n’est pas tous les jours que la Cité de la Musique consacre un espace au corps de ce site, car comme le dit le curateur Etienne Daho : « Lorsque j’étais enfant et adolescent, je ne me suis jamais préoccupé des genres et passais allègrement de la chanson populaire à l’underground… Lorsque je connus mes premiers succès, pour échapper aux modèles dominants et à la rigidité sectaire du rock et de la variété, je m’autodéfinis comme chanteur pop… La pop a des contours fluctuants et se moque des définitions. Elle décloisonne, brasse, métisse, réconcilie les genres et arrache les étiquettes. »

Christian Eudeline

Daho L’Aime Pop
Cité de la Musique – 221, avenue Jean-Jaurès – 75019 Paris
Jusqu’au 28 avril 2018
Entrée : 9€
Horaires :
Du mardi au vendredi de 12h à 18h
Le samedi et le dimanche de 10h à 18h

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces