Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Flor del Fango « Hekatombeando »

Les anciens ont remis le couvert. Flor del Fango revient avec un second album, 20 ans – ou presque – après son dernier soupir et ses nostalgiques parfums andalous.

A l’heure où Les Négresses Vertes se reforment et prouvent qu’ils ont encore la forme (et un public) à Amsterdam, le nouveau disque de Flor del Fango tombe à pic. Tout d’abord parce qu’on ne s’y attendait plus ; et qu’on a l’immense plaisir d’y retrouver deux anciens Mano Negra (Philippe Teboul et Daniel Jamet), deux Parabellum (Patrick Lemarchand et Sven Pohlhammer malheureusement décédé en 2017) sans oublier un Chihuahuas (Napo Reoméro) ; qu’on y chante souvent en espagnol et qu’on y joue volontiers une musique d’Amérique Latine que nos groupes alternatifs préférés de la fin des années 80 aimaient à s’inspirer. Est-il utile de préciser que le groupe est né en 1997 et qu’il ne donnait plus signe de vie depuis quelque 20 ans ? Flor del Flango revient avec un second album et reste fidèle à ses premières amours. Deux chansons en français et le reste dans la langue de Cervantes, le tout sur des rythmes latinos et cubains qui savent aussi se faire violence en recréant le meilleur de ce rock alternatif des 90’s. Le thermomètre de ces hymnes souvent révolutionnaires (et parfois mercantiles quand le café de Gringo entre en scène…) indique toujours la même température : le monde lutte et la fête permet d’oublier. Les souvenirs ont la vie dure et avec eux, une certaine idée de notre liberté jamais vraiment retrouvée.

Hervé Devallan
Flor del Fango « Hekatombeando » – (Auto Production) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos








Marketplaces