Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

François Puyalto « Le nom des animaux »

François Puyalto n’est pas encore connu comme le loup blanc, mais son premier album solo « Le nom des animaux » gagne à être connu au moins pour ses magnifiques ambiance jazz.

Ce disque a presque tout contre lui : une pochette pour troubadour folk des années 70, un nom tout droit sorti d’un compte pour enfant… On se méprend. François Puyalto est simplement un peu barré. Normal lorsqu’on est le bassiste d’Emilie Loizeau « Après 15 ans passés à accompagner des chanteurs  et des chanteuses j’ai eu envie de faire quelques pas » explique-t-il. « La grande Emily Loizeau m’a mis le pied à l’étrier en me faisant chanter avec elle et improviser des bêtises verbales à longueur de tournée. Alors voilà: la basse électrique est à portée de main, je grimpe en selle, je tiens les rênes fermement mais souplement et j’y vais. » Tout simple, non ? Et avec ses compagnons Tarik Chaouach aux claviers et Rafaël Koerner à la batterie, il se lance en 2017 avec ses magnifiques chansons regroupées sur « Le nom des animaux ». Entre Nougaro et Lavilliers, il promène ses histoires avec grâce et sur des rythme souvent jazz, toujours entraînants, même si sa voix mélancolique donne des faux airs de nostalgies. Les claviers poussant les affres du chanteur dans des contrées jazz rock, voire carrément rock à le Hendrix un peu comme Hervé Salters et son projet General Elektriks arrive à faire sonner ses claviers comme des guitares hystériques. Car, oui, c’est un disque sans guitares, mais à aucun moment elles nous manquent ! Ce disque est donc à part, mais swing bien souvent du bon côté de la folie : celle qui créée et donne envie de se bouger.

Hervé Devallan
François Puyalto « Le nom des animaux » (Le Furieux) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos








Marketplaces