Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Furiapolis « Deesses »

Le rock français poursuit ses efforts. « Deesses », le premier album de Furiapolis indique la direction et s’inscrit dans la tradition.

« Le rock français, c’est comme le bon vin anglais… » (John Lennon). C’est par cette citation que se referme le livret de « Deesses » l’album de Furiapolis. Et après de nombreuses écoutes, et quelques dégustations, on peut affirmer que le réchauffement climatique offre à Bacchus des plaisirs insoupçonnés dans le Devon. Avec l’effervescence en atout majeur. Furiapolis prolonge le plaisir de la dégustation et prouve – s’il en était besoin – que la langue de Molière et les Gibson font bon ménage. Bref tout change dans le meilleur des mondes. Pour revenir à notre quatuor marseillais, leur rock français s’inscrit sans conteste dans le haut du panier. Après 3 EP restés ancrés en Provence, leur premier album démontre une production enlevée, soignée et percutante. Dès le second titre « Or not ? », on pense au meilleur de Demago avec ces ambiances compressées dévoilant l’horizon jusqu’aux falaises de Calais. Mais il faut goûter son plaisir et ses racines et on apprécie également un titre comme « De la Coco » qui nous rappelle les heures de gloires d’un groupe comme Bijou. C’est donc entre The Jam et Foo Fighters que nous entraîne Furiapolis. Un mariage original qui les pousse aux portes du Royal Albert Hall. Mais aux portes seulement.

Hervé Devallan
Furiapolis « Deesses » – (Auto production) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces