Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Gibson tombe, mais riff encore

Mardi 1er mai 2018, certains travaillaient. Et pas forcément pour la bonne cause puisque c’est ce jour là que la célèbre marque de guitare américaine a choisi pour déposer le bilan. La cause ? Une dette de plusieurs centaines de millions de dollars. 375 millions exactement. La bonne nouvelle : Gibson promet de survivre en abandonnant ses activités annexes. Car c’est principalement la tentative de diversification de Gibson dans les systèmes audio grand public, via sa filiale Gibson Innovations Business, qui est à l’origine de cette situation. Cette stratégie démarre en 2014 avec le rachat de l’activité divertissement du Néerlandais Philips pour 135 millions de dollars.

Car de son côté, Gibson Brands, maison mère des guitares Gibson, est parvenue à un accord de restructuration avec les détenteurs de 69% du montant des obligations à échéance au 1er août. « Ce processus sera pratiquement invisible pour les clients, qui pourront continuer à bénéficier de produits et d’un service clients sans égal« , a commenté Henry Juszkiewicz, PDG de Gibson Brands, dans un communiqué.

Le groupe, fondé en 1902 est aujourd’hui basé à Nashville, possède également les pianos Baldwin créés en 1862, qui ont été adoptés par plusieurs grands noms du clavier, comme Igor Stravinsky, Leonard Bernstein, Ray Charles ou Dave Brubeck.

Le PDG Henry Juszkiewicz et le président David Berryman contrôlent, à eux deux, environ 85% du capital de Gibson Brands, selon les documents déposés mardi dans un tribunal spécialisé du Delaware.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces