Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Iaross « Le cri des fourmis »

Iaross… Prononcer en allemand, ça pourrait donne « Oui, coursier ». Et Iaross pourrait être ce messager aux nouvelles fragiles et poétiques. Le tout emmené par un trio violoncelle, guitare, batterie.

« Du rock slammé et poétique » : on ne serait mieux dire que leur page Facebook. Créé et emmené par le chanteur violoniste Nicolas Iarossi, Iaross voit le jour en 2008 à Montpellier. Devenu trio depuis l’arrivée du batteur Germain Lebot et du guitariste Colin Vincent, le groupe présente son quatrième album « Le cri des fourmis ». Et ils font bien puisque l’opus sort encore du lot et oxygène une production parfois trop convenu entre rock tiède FM, french pop évanescente et Métal redondant. Oui, l’univers de Iaross est non seulement unique, mais décousu de la plus belle manière : on y retrouve la verve d’un Jacques Higelin des premières heures, des guitares déstructurées et envoûtantes à la Serge Teyssot-Gay (ex Noir Désir faut-il le rappeler) et bien sût un violoncelle virevoltant qui non contant d’emmener le trio loin des sentiers battus, sait aussi structurer les morceaux. Aussi étonnant qu’éloigné de l’image d’Epinal du slamme, les textes sont bien écrits, parfois chantés, ce qui jette un pont ténu avec la musique. « Le cri des fourmis » est non seulement un album à l’âme bien faîte, mais il promène de belles volutes d’élégance musicale qu’il est trop rare de croiser en ce bas monde.

Hervé Devallan
Iaross « Le cri des fourmis » (Lebel Folie) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces