Rock Made in France

Actu

Johnny Hallyday, le taulier du rock français par Christian Eudeline

Au-delà de sa position d’idole (ou d’icône…), Johnny Hallyday a joué avec le gratin du rock français, voici un petit rappel de quelques-uns de ses collaborateurs. Dans la jeune génération, Yarol Poupaud son guitariste était un ex FFF, il avait souvent convié avec lui des musiciens de groupes contemporains, tel l’ex Wampas, Philippe Almosnino à la guitare également.

N’oublions pas non plus que Yodelice a été l’un de ses compositeurs-accompagnateurs, Miossec un auteur, sans oublier M qui lui concocta un album en entier, « Jamais Seul ». Plus éphémère, Vincent Polycarpe le batteur de Gush joua également avec l’idole, alors que le groupe Kyo (en la personne de Benoît Poher) écrivit une chanson aussi originale que réussie « Ma religion dans son regard » sur le disque « Ma Vérité ». De la génération précédente, on retiendra Jean-Louis Aubert chantant avec lui en duo « Fils de personne » aux pieds de la Tour Eiffel, lors de ce gigantesque concert gratuit du 10 juin 2000, oui le même soir que Fred Chichin et Catherine Ringer des Rita Mitsouko, dans une incroyable version de « Ma gueule« . Quelques années plus tôt, en 1989, Alain Bashung accompagné d’Eddy Mitchell, avait livrés une version torride du « Bon temps du rock’n’roll » en trio avec Jojo pour une émission de Canal + intitulée Génération Rock’n’Roll.

Les duos et rencontrent avec Eddy sont si nombreuses que l’on ne peut les dénombrer, ils se connaissent depuis le début des années 1960, et ont tourné deux fois ensemble avec Jacques Dutronc sous le nom des Vieilles Canailles il y a quelques mois à peine. Au début des années 1980, c’est Norbert Krief dit Nono qui fut recruté par Michel berger, le guitariste de Trust, précéda l’ex Taï Phong Jean-Jacques Goldman. Dans les années 1970 ce sont les ex musiciens de Magma qui entourent Johnny, Jannick Top le bassiste aux doigts d’or, mais il y a souvent à ses côtés Jean-Pierre Prévotat ex Players, ex Magnum, ex Triangle aussi Eric Bamy en doublure voix. Ce dernier a chanté avec Vigon et au sein des Frogeaters. Jean Costa ex Piranha’ Sounds ou encore Rémi Dall’anese ex Dallas est aussi de la partie, le live du Pavillon de Paris enregistré et sorti en novembre 1979 nous propose une liste non exhaustive de tout ce joli monde. On y note par exemple la présence de Jacques Mercier ex Jelly Roll ou Dynastie Crisis dans les chœurs ainsi que de Gilbert Einaudi l’ex Jets. Alors que Michel Polnareff se joint à lui au Palais des Sports au mois de septembre 1971, à la guitare il y a Rolling Azoulay, l’ex Variations. Dans les années 1960, Johnny recrute déjà chez les meilleurs ses accompagnateurs. Dans ce groupe qui joue avec lui en 1967, les Blackburds, il y a Gérard Papillon Fournier, ex Aristocrates, Lionceaux, Mercenaires, futur Triangle et Gérard Pisani ex Gamblers et futur Martin Circus, Tartempion et bien sur Bulldozer. Il n’existe pas de rockers français qui n’ait joué avec Johnny…

Christian Eudeline

 

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces