Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

King Kong Blues « Make rock’n’roll great again »

La liberté de ton et de riff transforment ce disque de rock en un pur moment de révolte. Enfin ! Oui, on retrouve ce qui nous avait fait nous lever il y a quelques années.

Tout tient la route. De la pochette aux paroles, de leur rock sauvage et brutal aux compositions aux petits oignons, sachant garder le contrôle de chaque refrain pour terminer aux alentours des 3 minutes. On ne jette rien de ce « Make rock’n’roll great again ». Chanté majoritairement en français (trois titres en anglais, un autre en espagnol), les morceaux du trio percutent sans perdre une seconde d’intro. Et puis, ils ont le courage de leurs idées : « Je joue du rock’n’roll, et j’aime insulter la police ». Et sur le même morceau « Athée », où ils n’hésitent pas à percuter l’actualité : « Je suis Athée, Je ne croyais pas qu’un jour j’aurais à le crier ». Il y a du Trust dans ces KKB ! Ils osent chanter ce que le rap et la banlieue ont monopolisé depuis plus de 20 ans. Mais pas seulement. « Arrête de pleurer » soulève aussi – sans pathos – le problème de l’alcoolisme d’une maman. Oui, force est de constater que ces King Kong Blues ont un vrai savoir faire dans l’art de distribuer les mauvais points, de faire saigner leurs instruments sans pour autant donner de leçons de morales. Au final, l’espoir est là puisqu’ils sont capables de transformer cette misère noire en hymnes rock’n’roll. Les voix roques et chaudes d’Alex et Gino poussant le reste aux frontières de l’indicible source du rock.

Hervé Devallan
King Kong Blues « Make rock’n’roll great again » – (Auto production) – 4/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces