Rock Made in France

Actu

L’Hexagone a du rock en stock !

Connu pour son immense travail sur le rock nantais, Laurent Charliot s’attaque aujourd’hui à l’Hexagone. Avec la même minutie et cette exigence du détail qui fait la différence, son « Année du rock français » est une véritable photographie juste et pointilleuse de l’actualité musicale pop rock en France sur l’année 2014.

l'année du rock français jaquetteIl n’est alors pas étonnant de retrouver ici quelques artistes éternels qui signent leur grand retour (Jean-Louis Murat, Christophe Miossec, Jean-Louis Aubert, Zebda, Christophe, les Têtes Raides), indispensables découvertes qui marquent le millésime 2014 (Detroit, Christine and the Queen, Fauve, ALB, Pegase, Gaspard Royan, La Femme, Elephanz, Woodkid, Cats and Trees…), ceux qu’on n’attendait plus (Deportivo, Merzhin, Julien Doré) où ceux qui sont toujours là (Shaka Ponk, Skip the Use, Katerine, Da Silva, Chinese Man, Lily Wood & the Prick, Yodelice, Mr Oizo, Emilie Simon, The Do, Bikini Machine…). Le tamis de Laurent Charliot et de son équipe est assez fin pour ne laisser personne (ou presque, on fait confiance aux spécialistes en tous genres !) sur le bord du sommaire de cet incroyable fascicule. Ils sont ainsi une centaine à marquer cette année de leur talent pop et rock.

Malgré le discours officiel et bien pensant, il est alors surprenant (sic) de constater que la qualité est très souvent au rendez-vous de cette production hexagonale. La sélection exigeante de ce premier N° témoigne formidablement bien que nos artistes « locaux » n’ont plus à rougir face aux grosses productions internationales. Le contraire est même fréquent ! Il n’est alors pas étonnant de constater qu’au-delà des artistes, c’est toute une économie qui fait vivre cette culture populaire. Festivals, concerts, médias… sont autant de rendez-vous quotidiens qui invitent à découvrir et vivre tout au long de l’année cette incroyable fabrique à émotion. Comme aux Etats Unis ou en Angleterre, les scènes locales (Bordeaux, Rennes, Nantes, Lille, Reims, Marseille…) poussent leurs artistes et restent fidèles à cette bonne vieille guerre des clochers qui fait encore le bonheur des clubs de foot. Oui, il existe une scène rennaise, toulousaine, rémoise… Comme il existe des groupes de Boston et de Manchester. C’est cette compétition locale qui donne inévitablement naissance à des formations aguerries capables de se frotter aux stars internationales. « L’année du Rock français » le prouve au fil des pages et des photos qui signent – ici – un ouvrage de référence donnant au Rock made in France une nouvelle légitimité et prouve que les milliers de jeunes qui continues de répéter dans leur cave et d’envoyer aux médias et aux labels (oui, il en reste !) leurs démos et leurs EP ont une toutes les raisons d’insister.

Et parce qu’il faut savoir finir un livre, celui-ci se conclu par une revue des principales sorties littéraires « rock », un examen approfondi des talents de demain et un zoom sur les artistes étrangers installés en France. Oui, la France attire… Etonnant non ?

Hervé Devallan
L’année du rock français 2014 / 2015 par Laurent Charliot aux éditions Le Mot et le Reste / Nena éditions – 210 pages, 29,90€
Sortie le 6 novembre dans toutes les bonnes librairies
L’auteur sera en dédicace au Truskel (Paris) le 6 novembre

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces