Rock Made in France

Actu

Lingus « The story of Mr Sides »

« The story of Mr Side » est le premier album de Lingus et déjà une approche originale et tout en fusion de leur rock. Mais également une recherche intérieure du sens de la vie et de la « mise en scène de sois » précise le trio lyonnais. 

lingusLingus appelle sa musique du « rock hybride ». Fort est de constater que l’on flirte avec plusieurs courants : jazz rock dans la mise en place précise et liminaire, néo prog dans les ambiances parfois aériennes, rock pour le travail de l’ensemble (trio oblige !) et parfois funk quand la basse aligne ses lignes et que les guitares s’en mêlent. A ce titre, « Another One » n’est pas sans rappeler « Another by the dust » de Queen. A une poussière près… Mais le cocktail gagnant de Lingus n’a rien du plagiat. Il s’inspire autant qu’il inspire. Le titre suivant « Radio Maloufette » (chanté en anglais comme son nom ne l’indique pas et comme le reste de l’EP) taquine même la quintessence de tous ces styles musicaux pour en offrir, non pas une synthèse, on n’est pas au PS quand même, mais une lecture originale et séduisante.

Sur « Guy2side », le groupe s’aventure à marier chant et la déclinaison d’un texte… en français ! Il s’agit de la voix samplé de Guy Debord (soit Guy 2 Bord et donc Guy2Sides) extraite de son film « La société du spectacle ». En allant jusqu’au bout de la logique, on a ainsi l’explication du titre de l’EP : The story of Mr Sides. De là à parler de concept album, il y a un pas que le groupe franchit sans problème ! « Sur l’album, c’est cette « mise en spectacle » de nous mêmes que nous questionnons un petit peu mais sans grande prétention non plus car nous ne pouvons pas philosopher outre mesure dans une langue qui n’est pas la nôtre. » explique Mathias Valex, chanteur et guitariste de Lingus. Et comme chaque détail compte, la pochette de l’EP évoque cette dimension spectaculaire et le poids du regard de l’autre ». C’est un dessin réalisé d’après une scène du film « Playtime » de Jacques Tati. Il n’y aurait cette production un peu effacée, que l’on se surprendrait à succomber totalement aux charmes de cet opus remarquable.

Hervé Devallan
Lingus « The story of Mr Sides » – (Auto Production) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces