Rock Made in France

Actu

Quand le Métal s’invite à l’Opéra de Strasbourg

Depuis Deep Purple, les métaleux le savent : marier hard rock et orchestre symphonique voire philharmonique pour Metallica et Kiss, c’est possible.  Mais est-ce souhaitable ? Une nouvelle expérience alsacienne fait évoluer le concept avec cinq groupes « opéra compatible ». Explications.

Samedi 29 avril, l’Opéra National du Rhin (ONR) à Strasbourg ouvre ses portes dorées au festival Métal Oper’Art. Une initiative pas si baroque que ça et qui entend pourtant « sortir des sentiers battus ». Pour l’occasion, la salle de l’opéra sera spécialement aménagée afin de permettre au public d’assister aux concerts assis ou debout. Des fauteuils seront retirés pour faciliter la circulation du public dans l’espace. « Le métalleux n’est pas physiquement violent mais physiquement enthousiaste », souligne-t-on du côté de l’Opéra.

Avec, en fond, le décor de « La Calisto » de Francesco Cavalli, cinq groupes vont explorer leurs territoires venus de la musique électronique, expérimentale, classique et ethniques. En tête d’affiche, les Allemands d’Empyrium, qui mélangent métal et instruments acoustiques (flûte, violon, violoncelle) et qui ont été programmés l’année dernier au Hellfest. Avant se seront produits les strabourgeois Dust in Mind et leur métal industriel, Psygnosis qui a remplacé son chanteur par un violoncelle, Grorr qui utilise la polyrythmie comme Stravinski ou Mozart, et Igorrr mêlant métal extrême, trip hop et musique baroque.

De 18h à minuit
Entre 40 et 50 euros la place
Pas de code vestimentaire exigé à l’entrée !!!

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces