Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Mezzanine « Above the sun »

Deux titres suffisent pour se convaincre du talent de Mezzanine. « Above the sun » et « Where is she gone » sont le cérame d’un futur prometteur.

Ce petit EP n’est qu’un deux titres. C’est souvent trop peu pour en tirer des conclusions définitives et gloser en noircissant d’interminables pages. Mais là, l’exception confirme la règle. Et on se sent heureux de parler de la musique pop de Mezzanine où se cache Maxime Liberge. Une pop inspirée, joyeuse et entraînante qui coince l’hiver loin de la chaîne Hifi. On se plait à répéter les deux titres et à en découvrir des charmes sans cesse renouvelés. Le garçon a su capter un certain air du temps : la basse est bien l’instrument majeur autour de laquelle tourne guitares et claviers. Ici non seulement la pop se fredonne, mais elle se ressent aussi. Entre résonnance et entêtement majeur, les deux titres font mieux que le boulot. Et ils sont aussi le fruit d’un beau (sûrement) voyage en Australie nourri aux bonbons acidulée de King Gizzard, Winston Surfshirt, Parcels et autres Tame Impala. C’est de retour en France, que Mezzanine prend forme. Perché seul dans les hauteurs de la maison familiale, Maxime donne vie à ses boucles sonores et à ses chansons invitant dans sa nouvelle aventure Juliette Richards aux chœurs, Gabin Liberge à la basse et Baptiste Ollivier à la batterie. Oui, Mezzanine est désormaisi un groupe.

Hervé Devallan
Mezzanine « Above the sun » – (Auto Production) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces