Rock Made in France

UNICEF

Actu

Anastasia « Aqua Toffana »

Entre le début et la fin de cette chronique, il y a 129 morts. L’album d’Anastasia reste beau, mais pour des raisons qu’on ignorait encore il y a quelques heures.

Anastasia-AQUA-TOFFANA-couv-lightAnastasia ne se contente pas de « faire » des chansons ; elles les Soul, les rend maboules, les enduit d’une douce folie où la grâce ne serait pas la moindre de leur qualité. L’eau de Taffana lui va donc comme un gant. Cette « Aqua Toffana » dont les femmes du XVIème siècle se parfumaient pour se débarrasser d’un mari infidèle ou encombrant. Une fragrance qui n’est pas sans rappeler les ondulations est-européennes et jazzy de Marianne Feder. Leur zone de recouvrement étant Paris, cette ville libre, suffisamment en tout cas pour faire pleurer le monde entier lorsqu’on s’attaque à coups de Kalachnikov à ses symboles. L’album d’Anastasia – comme bien d’autres – arrive à un moment où le mot « guerre » file sur les ondes. Il parait alors bien dérisoire. Pourtant… Pourtant, il permet d’espérer qu’une fois encore, l’accessoire redevienne un bien essentiel. Cet accessoire qui s’adresse directement à l’âme et fasse qu’un des objectifs de nos vies demeure cette culture pour laquelle il est plus que jamais indispensable qu’on se batte.

Hervé Devallan
Anastasia « Aqua Toffana » – (#14 Records) – 3/5
Sortie le 4 décembre – Pré commande


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces