Rock Made in France

UNICEF

Actu

Balinger « Let go »

Est-ce la scène qui a durcit le ton ? Des rives de la Folk aux contrées noisy, les franciliens ont franchi le pas et font hurler les guitares avec ce premier album.

balinger let goBalinger aime bien la pop et les murs de guitares. En fait, Balinger aime bien le Shoegaze. Mais pas seulement lorsqu’ils distillent ici ou là d’étincelantes volutes de fins arpèges comme pour mieux capter notre attention. En fait pour tous ceux qui les ont découverts avec le premier EP c’est un véritable virage qu’il faut négocier avec eux. Car de folk, il n’est nullement question ici. Les franciliens de Pontoise chevauchent les guitares en fusion avec autant de dextérité qu’ils pratiquaient l’art de Jeff Buckley. Bon, la vérité nous oblige à dire que l’on percevait déjà l’ombre de Sonic Youth dans leur premiers essais… C’est tout simplement une belle mise au point qui nous est ici proposée. Et force est de constater qu’ils portent le costume avec classe et sérieux. A défaut de grande révolution (qui n’arrive qu’une ou deux fois dans un siècle), l’art est maîtrisé et s’envole parfois vers de beaux horizons surtout quand la mélodie se prend au jeu de l’addiction. Au final, « Let go » saura ravir aussi bien les nostalgiques des années 90 que tous les amateurs éclairés d’un rock qui réussit à bousculer nos certitudes. Et en 2016, c’est un exploit !

Hervé Devallan
Balinger « Let go » – (Auto production) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces