Rock Made in France

UNICEF

Actu

Black Strobe « Going back home »

Depuis la reprise de « I’m a man » de Bo Diddley, on savait Black Strobe bien au dessus du lot. Son dernier EP confirme la grande classe d’Arnaud Rebotini et de son groupe.

Black-Strobe-Going-back-home-600x605L’été tout particulièrement, on recherche le bon album, mariant classe ultime, dance épileptique, groove instinctif et – surtout – repoussant la hype d’un grand coup de 58 fillettes bien rageur. Bref, la quadrature du cercle qui permet d’en parler jalousement des heures tout en n’hésitant pas à poser sa Repetto fluo sur le parquet. Depuis des années, Black Strobe suit cette trajectoire où underground (oui, le vinyle est indispensable) et reconnaissance sont ténus et sournois. Dans un véritable esprit rock’n’roll, Arnaud Rebotini taquine du clavier, de la guitare et du sample avec bonheur et un sens inné de ce qui doit swinger et dodeliner. Son dernier EP en date « Going back home » en apporte la preuve en 3 titres seulement. Du rock garage (« Tigerman ») au titre éponyme, indispensable hymne estival, tout est dit. Cela fait quinze que cela dure, faisant de Black Stobe un des chefs de file incontesté de l’électro française, tout en explosant les frontières du genre. A commencer par développer un fort instinct grégaire qui fait de Black Strobe un putain de bon groupe et non pas un ersatz de DJ lobotomisé derrière ses platines.

Hervé Devallan
Black Strobe « Going back home » (Blackstrobe Records) – 4/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces