Rock Made in France

Actu

Nadeah « While the heart beats… »

Le second album de Nadeah révèle une artiste. Une vraie. Et pendant que son cœur bat, le nôtre chavire.

nadeah while the heart beatsLes australiens ont souvent des problèmes de passeport. Du coup ils s’installent à Paris et font de la musique. En 1967 déjà Daevid Allen, le guitariste de Soft Machine ne peut rentrer en Angleterre et monte le groupe Gong à Paris. Nadeah Miranda connait la même mésaventure administrative et reste ainsi dans notre chère capitale. Et de petits boulots de serveuses en chanteuse de la Nouvelle Vague, de groupe de rock (The loveGods) en groupe de rock (The B for Bang), elle finit par sortir son premier album solo en 2010. L’égérie d’IKKS women a fait son petit bonhomme de chemin. Ce second opus pourrait la projeter sur une autre galaxie. Rock et funky, pop et dance, notre cœur bat définitivement pour la belle. Car elle garde son style intact y ajoutant une maîtrise des genres qu’elle aborde tout en s’appropriant chaque univers pour en faire son monde rêvé. Je ne sais si c’est l’Australie (encore), mais on pense à Sia dans l’efficacité des mélodies et cette façon si personnelle d’aborder la musique. Rien de révolutionnaire, mais un réel talent à nous entraîner avec elle. Et rare sont les albums sans passage à vide, faute de goût ou petits remplissages entre amis. Ici la grâce l’emporte et survole chaque composition. Un vrai voyage qui passe par toutes les étapes de la vie. De la nostalgie au plus fol espoir, sa musique rythme ces moments. Et l’on comprend mieux cette volonté de mixer rock (presque punk, écoutez « Darling », on pense à Blondie) et balades pop. La voix envoûtante de Nadeah faisant le reste !

Hervé Devallan
Nadeah « While the heart beats… » – (Kwaidan Records) – 4/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces