Rock Made in France

Actu

Flayed “Symphony for the flayed”

Les amateurs de bon rock 70’s vont bientôt situer Vienne sur une carte. Car avec ce premier album, Flayed joue déjà dans la cour des grands et ne devrait pas s’arrêter là !

flayed symphony for the flayedA l’écoute de l’album, qui penserait que Flayed est né en 2013 et que « Symphony for flayed » est son premier opus ? La maturité explose au visage, la mise en place est d’une rigueur millimétrée et les riffs sont au service d’un swing qui fait irrémédiablement pensé au 70’s quand le Hard Rock sublimait les duels guitares / claviers. On pense bien sûr à Deep Purple et à Uriah Heep, qui déjà dans les années 90 avaient inspiré, en France, un groupe comme Le Cri de la Mouche. Il aura fallu un an à peine pour que Flayed digère et contrôle cette culture basée sur l’orgue Hammond, la Stratocaster et un hurleur de première. Etonnant non ? Pas sûr car si le groupe est jeune, tous ses membres ont de la bouteille et ont déjà l’expérience de la scène ayant ouvert à de nombreuses reprises pour des pointures du métal anglo saxon. Alors quand le guitariste Julien demande à ses potes d’enregistrer les morceaux qu’il vient de composer, tout va très vite. Y compris côté Live où le groupe s’est rapidement retrouvé au festival Jazz à Vienne et en première partie des anglais Orange Goblin (qui viennent de sortir un excellent album au demeurant !) et des allemands Nitrogods. Oui, Flayed est du même niveau et son premier opus ne le cache pas. Les dix morceaux s’enchaînent avec l’énergie du rock enfin retrouvée et une technique qui devraient leur ouvrir les portes de belles salles dans toute l’Europe.

Hervé Devallan
Flayed “Symphony for the flayed” (Klonosphère) – 3/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces