Rock Made in France

Actu

« La nuit ne dure pas » par Olivier Martinelli

Retour sur ce magnifique roman sorti en 2011. Olivier Martinelli est un des rares (le seul ?) auteurs français à raconter la culture rock sans la confondre avec une foire cathodique en mal d’entertainment. En France, le rock est né en 2011. Il aura fallu attendre près de 60 ans… Comme quoi, certaines nuits peuvent durer longtemps.

Olivier-Martinelli-La-nuit-ne-dure-pasJe ne sais pas si les Kid Bambardos ont du talent, mais Oliver Martinelli en a à revendre. « La nuit ne dure pas » est son dernier roman sorti en 2011. Ne vous précipitez pas pour l’acheter, il doit être depuis longtemps rangé des rayons. Je l’ai déniché d’occasion chez Gibert et il se trouve que je viens de tourner la dernière page, inscrit dans une sorte de rage, de désespoir, d’amour et de larme de sang. Loin des clichés du genre – le rock -, l’immersion est ici totale grâce à une écriture sèche et nerveuse, juste et intelligente. Des soubresauts régionaux à la signature sur un label parisien, on vit l’évolution des Kid Bambardos, un groupe bordelais constitué d’une fratrie de 3 et leur pote guitariste. Une histoire vraie qu’Olivier Martinelli sublime en immersion au plus près de la réalité. Comme si le soleil de John Fante débarquait sur les pavés mouillés de Manchester à la recherche des premiers pas de Joy Division. Il y a fusion des sens et surtout un regard acéré et original sur une histoire banale : la naissance d’un groupe de rock. Olivier Martinelli va bien sûr beaucoup plus loin et parle des hommes. C’est ce portrait croisé des trois frères qui pousse la lecture jusqu’à ses derniers retranchement. On plonge avec eux, on sympathise, on aime, on haït. Et qu’importe que ce soit du rock. C’est avant tout de la littérature, c’est-à-dire la rencontre d’un style et d’une histoire. Les mots font jaillir les images, l’auteur se contenant de nous donner une magnifique bande son au rythme d’une plume trempée dans le désir ponctuée de références justes à la bande son impeccable : les Specials, Johnny Cash, Jesus and Mary Chain, The Velvet Underground, Taxi Girl, The Strokes, Stone Roses, etc. Alors, je ne sais toujours pas si les Kid Bambardos ont du talent (un peu quand même…), mais ils ont sorti leur premier album. Le rêve est devenu réalité et le soleil sur moi est tombé.

Hervé Devallan
13e Note éditions


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces