Rock Made in France

UNICEF

Actu

Manu « La dernière étoile »

Profond, grave et sensible. Le dernier disque de Manu sonne et résonne comme un merveilleux disque de pop rock qui aurait découvert l’âge adulte en oubliant le renoncement.

Depuis Dolly, la marque de fabrique d’Emmanuelle Monet reste toujours aussi efficace : des refrains ciselés au couteau sur des arrangements pop rock  soignés et délicats. « La dernière étoile » n’échappe pas à la règle. C’est l’art de saupoudrer quelques quêtes amoureuses d’un vernis de quotidien, de quoi donner l’impression que notre propre vie est à la fois meilleure, différente et légèrement semblable. La force et le talent de l’artiste… Les chansons de Manu sculptent les truismes sur fond de blues et de folk du grand ouest et des bayous. Tout cela nous parle car il s’agit de notre grand ouest européen : Bretagne, Vendée, de nos marais angevins… La jonction est faîte avec les plaines de l’Arkansas et le delta du Mississippi. Loin du copier-coller, Manu invente après deux albums solo, une pop des bords de mer fouettée par les embruns, bousculée par le quotidien, réveillé par un vent de terre. Pour l’accompagner dans ce long voyage, le fidèle Nikko est là devant et derrière la console. France Cartigny est également de l’aventure pour quelques textes. Bref les amis sont là pour servir ce très bel album qui éloigne un peu plus Manu de ses sombres pensées.

Hervé Devallan

Manu « La dernière étoile » – (Tekini Records) – 4/5


2 thoughts on “Manu « La dernière étoile »

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces