Rock Made in France

UNICEF

Actu

Noemi “Les pays humides”

Comme une étrange histoire, le premier album de Noemi étire ses chansons jusqu’au bout de ses rêves, entre comptines et fulgurances pop. Une nouvelle égérie est née !

Noémi - Les pays humides - couvertureFausse candide ou vraie ingénue ? L’univers de Noemi démarre comme une berceuse et verse dès le deuxième morceau dans un post punk électro que n’aurait pas renié Nina Hagen. Une chose est sûre, le petit monde de Noémi côtoie les univers de Vanessa Paradis, Camille et Dani. Trois belles références qui donnent à ses chansons pop des accents à la fois hype et underground. Sorte de Sexy Sushi assagie… Il faut dire que son parcours est un peu à l’image de cette élégante envie de toucher à tout : elle signe un single « L’été noir » pour la chanteuse Luce, sort un album pour enfants (« Chante avec Nomi-Nomi ») tout en recevant l’aide à l’accompagnement de la Sacem. Ce qui ne l’empêche pas de sortir son premier album en Crowdfounding sur le site KissKissBankBank. Un système bien pratique qui évite de demander de l’argent à ses parents mais permet de taper les potes sans jamais les rembourser ! Pratique et malin le XXIème siècle… Ceci dit, « Les pays humides » est le résultat de cette technique moderne de rançonnage qui permet néanmoins d’écouter ce très bel opus qui dispose d’une réelle liberté artistique que n’offrira jamais l’étrange et troublant My Major Compagny. A commencer par ses duos avec Adrienne Pauly et Luce et la participation de Christophe venu prêter main forte à l’enregistrement d’”Hippocampe”. Sans oublier “Dans tes rêves”, veritable scenario pour série B.

Hervé Devallan
Noemi “Les pays humides” (MademoiselleArtis) – 3/5
Le 05/11 : concert aux Trois Baudets


 

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces