Rock Made in France

UNICEF

Actu

Oaks « A modern tale »

Les bons disques se font rares. Chaleureux, sincère et dépouillé, ce premier album des parisiens  surprend autant qu’il séduit.   

Oaks A modern talePour une fois on va prendre beaucoup d’avance, car ce premier disque d’Oaks ne sort qu’en septembre. Façonné comme un pure classic rock aux entournures folk, l’album mérite bien mieux que les quelques courtes écoutes protocolaires du rock critic. A première vu, rien de nouveau sous le soleil… Et puis le déclic ! Tous les titres s’enchaînent avec l’évidence des choses bien faîtes. Des riffs stoniens de « If I can’t fix it » aux ambiances madcuniennes de « Love Factory », P.H. Welsh et sa bande trouvent l’alchimie juste, ce supplément d’âme qui permet à la plupart des morceaux de gratter là où ça fait du bien. Même les balades (« One hundred songs » ou « You’ll never stop me trying » et son refrain à faire chavirer un stade à la nuit tombée) arrivent à donner à la pop ses airs de conquistador. On navigue au pays du grand art, celui qui va au plus simple après avoir digéré le travail des anciens et élagué les notes de trop pour ne garder que ces deux ou trois choses essentielles. Tout l’art de cet art « mineur ». Même quand la fin n’est qu’un leurre : « This is the end ». My friend ?

Hervé Devallan
Oaks « A modern tale » – (Elap Music) – 4/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces