Rock Made in France

Actu

OMOH « Omoh is leading nowhere »

Le trio OMOH aime la pop. Et elle le lui rend bien. Un second EP qui confirme autant qu’il promet.

omoh-is-leading-nowhereL’automne 2015 sera pop ou ne sera pas ! Le second EP d’OMOH a bien l’intention de nous piéger au cœur de cette interminable saison. Clément A. et Baptiste Homo nous livrent le plein de provision sonore pour passer tranquillement du sable fin à l’âtre rougeoyante. Pour ce faire, ils ont été rejoints par Marie Flore (parole et chant) qui partage l’aventure sur ce disque. Le résultat est un 5 titres qui confirme tout le bien que l’on pensait d’eux. Ceci dit on ne compose ni n’arrange pas hasard des titres pour Julien Doré. Pourtant, le projet OMOH mérite mieux que ce simple adoubement. Entre pop atmosphérique et ambiances électroniques, le groupe sait se faire violence et emprunter avec bonheur quelques chemins progressifs, voire petit déjeuner avec Supertramp. Autant d’invitations qui n’empêchent pas le duo d’imaginer son propre voyage toujours aux confins de la french touch, entre chic naturel et vintage de circonstance. Un accord parfait pour des mélopées bien entêtantes qui ne demandent qu’à éclore bien au-delà de Nîmes, leur ville natale. Ajoutons quand même pour l’anecdote, que Baptiste Homo fut batteur au sein de Dig Up Elvis, un groupe où officiait un certain Julien Doré. Ce dernier est donc resté fidèle bien au-delà de la Nouvelle Star. On salue comme il se doit.

Hervé Devallan
OMOH « Omoh is leading nowhere » – (Auto production) – 3,5/5
Sortie courant septembre.
En concert le 19 septembre à Rennes dans le cadre du festival « On ne lâche rien sauf les chiens » (avec Kid Wise notamment), le 22 septembre aux Trois Baudets (Paris) et le 12 octobre à la Flèche d’Or (Paris)


One thought on “OMOH « Omoh is leading nowhere »

  1. Pingback: « The Rusty Bells à la scène et en studio » – Rock Made in France | therustybells.com

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces