Rock Made in France

Actu

Rod Barthet « Les filles à l’écoute »

Il est des exils dorés et inspirés. En composant à San Francisco, une habitude prise en 1991, Rod Barthet s’inspire du meilleur de deux mondes : musique américaine et mots de… Bergman !

rod-barthet les filles à l'écouteBizarre le chemin emprunté par Rod Barthet. Bizarre, mais rudement efficace. Pourquoi ? Tout simplement en s’entourant de la fine fleur des musiciens de San Francisco, le monsieur livre un des meilleurs disques de rock made in France, un extraordinaire mélange d’Alain Bashung (la reprise de « Gaby oh Gaby » confirme le savant dosage), de Patrick Coutin et de CharlElie Couture dans sa période inspirée, « Poèmes rock ». Trois bonhommes très imprégnés de gratte ciel et de far ouest. Pour couronner le tout, Boris Bergman signe cinq textes de cet album. Et comme l’auteur de Bashung avait déjà collaboré avec le nancéien sur son deuxième opus en 1998, l’entente est ici parfaite… Côté musique, le résultat est tout bonnement haut de gamme, entre blues, country et pop chanté en français – bien sûr ! S’il faut s’expatrier sur la Côte Ouest pour donner naissance à de tels brulots, rendons grâce au voyages et aux musiciens : Joe Gore (guitariste de Tracy Chapman, Tom Waits, PJ Harvey, John Cale), Michael Urbano (batteur de Cake, John Hiatt, Willy Deville, Sheryl Crow…), Kevin T. White (bassiste de Billy Preston, Chuck Prophet, Bo Diddley) et Fred Maggi (pianiste de Jane Birkin). Vous comprenez maintenant pourquoi l’homme s’exile ? Bref, ce disque est tout ce qu’un français a toujours rêvé d’enregistrer sans oser le demander. C’est léger, ça swing, ça crie, ça pleure. C’est la vie et la « fête à San Francisco » !

Hervé Devallan
Rod Barthet « Les filles à l’écoute » (Big Beat Records) – 4/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces