Rock Made in France

UNICEF

Actu

Salut les Copains « Compilations »

Encore « une » compilation ! A l’heure des mp3, Streaming et autres playlists, l’exercice peut sembler pour le moins périlleux. Et pourtant… Cette série de 29 doubles CD agit comme une merveilleuse madeleine de Proust. Une vrai Deloreane vers un temps que les moins de 20 ans n’ont même pas imaginé, tant l’audace et la qualité jouent ici de pair.

salut-les-copains-la-collection-2cdDe quoi parle-t-on exactement ? De l’indispensable tout d’abord, à savoir de 10 compilations égrenant leurs hits éternels par années, de 1959 à 1969. L’écueil de l’exercice mille fois tenté reste ici bien au large. Les classiques se succèdent comme un jour de Tour de France : ces compilations sont chargées d’émotions et dopés aux souvenirs (aucune nostalgie étrangement…). Tous ces morceaux qu’on a tous un jour fredonnés y sont. Ou presque… Que les choses soient claires cependant : les clichés variétés n’ont – ici – pas droit de cité. On parle bien de pop, de rock, de soul, de funk… Bref de musique. Et mieux encore, on parle sans distinction français comme anglais. Car la surprise est de taille lorsque défilent aussi bien The Supremes que Claude François, The Spencer Davis Group que France Gall pour ne prendre que l’année 1967. Et je le répète : pas de variété ici ! Dans ces années folles, nos vedettes françaises s’inspiraient encore directement du brit rock et de la Motown. Le résultat est ici bluffant et prouve que ces années 60 restent une mine d’or que les décennies suivantes ont épuisé. Mieux, elles démontrent avec évidence que la France n’avait rien à envier aux pays anglo-saxon en termes de production et parfois de composition. Bref, c’est avec un plaisir non dissimulé que ces 10 double albums ont redonné vie à ma platine CD ! Et comme toujours, l’éternel regret que certains droits pour les Beatles et les Rolling Stones (entre autres) n’ont pu être négocié… Sacrés business que la musique !

Et que les fans de certains artistes français se rassurent et ne restent pas frustrés devant l’absence de tel ou tel morceau sur une de ces compils. Quelque 16 autres CD leurs sont réservés et exhumant la presque exhaustivité des titres de leur stars préférés dans ces années là. Même si l’exercice reste beaucoup plus controversé. Car pour le coup, chaque irréductible possède déjà l’essentiel. Seuls les complétistes trouveront ici leur bonheur. Et Dieu sait qu’ils nombreux dès que l’on parle de Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Brigitte Bardot, Nicoletta, Hugues Aufray, Serge Gainsbourg, Michel Delpech, Hervé Vilard, Claude François, Leny Escudero, France Gall, Michel Polnareff, Nino Ferrer et Frank Alamo.
Et pour ceux – enfin – qui souhaitent posséder l’ensemble de cette série, notons également 3 double CD consacrés aux « Pionniers du rock », à la Motown et aux « Love songs ». Pourquoi pas…

Hervé Devallan

Salut les Copains « Compilations » (Universal)
4/5 pour les compils par année et celle des Pionniers du Rock
2/5 pour les compils par artiste






Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces