Rock Made in France

UNICEF

Actu

Soundcrawler « The dead end host »

Le temps passe et les bons albums restent. C’est le cas de ce second Soundcrawler qui marque définitivement l’année 2015.

soundcrawler the dead end hostOn ne peut pas dire que l’on soit en avance pour vous présenter le second album de Soundcrawler. Mais une chose est sûre : au fil des nombreuses écoutes, le disque tient encore et toujours la route. Il s’agit donc d’une valeur sûre, loin de tout effet de mode (ceci dit en matière de Stoner, la mode…) et de tout copinage. On ne pourra pas dire que l’on favorise le piratage en parlant trop tôt des sorties ! Présent dans les bacs dès février 2015, « The dead end host » donne au gang de Périgueux son « match » de référence comme diraient les footeux. Car ils ne se contentent pas de ronger jusqu’à l’os une musique du désert qui commence à tourner en rond. Non. L’aventure Stoner résonne ici des coups d’enclume d’une solide forge Métal qui aurait trouvé refuge à Seattle. Stoner, Métal, Grunge, un triptyque gagnant pour un album où l’on retrouve la notion de « concept ». Comprendre : chaque titre conte un chapitre d’une aventure comme pour le premier opus. Le résultat est un son vraiment soigné et une énergie envoutante. Pour mieux atteindre ce nirvana, Guillaume Bernard (compositeur dans Klone) est venu leur filer un coup de main en participant à la production des voix et quelques arrangements sur 3 titres. Au final, ce second rendez-vous du groupe est aussi fort qu’un Clutch des grands jours en alliant puissance du métal et groove du désert, le tout en réussissant à nous entraîner dans leur univers. Le Stoner a peut-être un avenir.

Hervé Devallan
Soundcrawler « The dead end host » – (Klonosphère) – 3/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces