Rock Made in France

Actu

Versari « Ostinato »

Second album pour Versari et seconde réussite pour ce trio légèrement décalé et un rien meilleur que les autres.

Tout est logique. A l’écoute de « Ostinato » on pense à l’univers de Gun Club et des 16 Horsepower. Une influence (pour Gun Club) que ne cachait pas Noir Désir. Et que fait Cyril Bilbeaud à ses heures perdues ? Il joue dans Zone Libre le projet de Serge Teyssot-Gay, l’ex guitariste de Noir Dez. Mieux avec ce même homme et Jean-Charles Versari, ils montent leur label T.Rec. Rien d’étonnant – donc – d’apprendre que l’album ait été pour partie capté dans les Landes au studio Shaynini. Studio qui appartiennent à Denis Barthe, ancien  batteur de… Noir Désir ! Evidemment. Et si je vous disais que l’on peut croiser un des anciens membres de 16 Horsepower avec Bertrand Cantat ? Je m’égare…

En revanche, ne nous méprenons pas, Versari n’est pas un ersatz des célèbres bordelais. Ils ont simplement en commun l’univers sombre de ces groupes américains des années 80 et 90. De ce terreau fertile Versari a tracé son propre sillon : libre, talentueux et inventif.

Pour ce second rendez-vous, le est trio désormais  composé de l’ex Hurleur Jean-Charles Versari (chant, guitare), de l’ancien membre de Sloy et actuel Zone Libre et Tue-Loup, j’ai nommé.Cyril  Bilbeaud à la batterie et de la rennaise Laureline Prod’Homme à la basse qui a connu la joie des groupes Giant Sand et Candie Prune et qui sert toujours les intérêts de The Dude et Wobby. Bref, ces trois là savent de quoi ils parlent ! C’est du moins ce qu’à du penser Adrian Utley, le guitariste et bassiste de Portishead lorsqu’il a décidé de produire cet album, pourtant chanté de bout en bout dans la langue de Molière. Résultat, le disque est terminé à Bristol où les voix et quelques guitares sont posées.
Au-delà de ces belles références, « Ostinato » s’impose dès la première écoute comme un album de grande maturité, entre un Nick Cave des bords de Seine et un Dominique A légèrement plus rock’n’roll. Les riffs froids des guitares et la basse rugueuse transcendant le genre et tendent chaque morceaux à l’extrême. La voix de  Jean-Charles Versari roulant à pleine vitesse sur ce tapis sonore. Adrian Utley a vraiment bien bossé !

Hervé Devallan

Versari « Ostinato » –  (T.Rec / Yotanka / Differ-ant)) – 4/5
A écouter sur Bandcamp  


 

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces