Rock Made in France

Actu

Wall of Death « Loveland »

Il est peu de dire que ce second album du trio parisien déçoit. Une juxtaposition de morceaux aux influences multiples ne produit pas la cohérence attendue. Dommage.

wall of death lovelandOn trépignait d’impatience au second album de Wall of Death. Trop vite, trop haut, trop loin certainement. Adoubé par les Black Angels, le trio psychédélique français surfait de façon impeccable sur une vague revival dont ils avaient façonné l’écume au sein du label Born Bad. « Loveland » enfermait la promesse d’un succès annoncé. Le guitariste Hanni El Khatib inscrivant même son nom comme producteur de l’opus. Alors ? Alors… Ce double album vinyle peine à décoller, jetant maladroitement en pâture ses morceaux sans en avoir extrait la substantifique moelle. On ne plonge pas dans l’univers de Wall of Death, mais on passe de Pink Floyd (époque David Gilmour) à Simon & Garfunkel en passant par Air sans aucun filtre. Même la production étouffe toute velléité d’explosion. On retiendra cependant la face D avec « Memory Pt.1 & Pt.2 » qui laisse entrevoir la somme des regrets accumulés pour en arriver là. Au final, cet album est trop décousu et ne porte pas l’histoire qu’on était en droit d’attendre après un premier exploit porteur de tant d’espoirs.

Hervé Devallan
Wall of Death « Loveland » – (Innovative Leisure / Because) – 2/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces