Rock Made in France

UNICEF

Actu

White Note « Oppositional Defiant Disorder »

Toute nouvelle approche d’un genre nécessite un temps d’adaptation. Une pause pour mieux oublier ses anciens repères. La pop de White Note est de cette engeance. Le résultat en prime.

white noteWhite Note, c’est un peu les 1=0 de la pop. Ils déstructurent pour mieux inventer et reconstruire. Pop dans l’amour de la mélodie bien construite et toujours agréable à l’oreille, le groupe n’hésite pas à marier cet amour de la note blanche à sa passion d’une musique toujours en mouvement, ondulant entre passages harmoniques et torrent de lave chaude. La maîtrise de l’ensemble évitant l’écueil dissonant et noise. Ils appellent ça de la post pop. En revanche, leur approche des instruments à cordes et à vents aurait séduit George Martin et ses Beatles. Comme quoi, on peut être « post » et toujours à la recherche des bons plans du passé. Quand c’est pour la bonne cause, le temps n’a plus beaucoup d’importance, car en 2016, on pense à Alt-J. Ici aussi, seule la qualité de la musique reste. Et à ce compte là, le quintet s’avère un excellent client. En revanche, comme toute nouvelle rupture dans l’approche de son art, l’auditeur devra fournir l’effort d’une écoute attentive. On n’est pas à Pop Star et encore moins au bar du coin et son triste Karaoké. Ici, la beauté de l’art se mérite. Les plus conservateurs appellent ça l’éducation.

Hervé Devallan
White Note « Oppositional Defiant Disorder » – (Auto production) – 3.5/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces