Rock Made in France

UNICEF

Actu

Paradis « Recto Verso »

On use et on abuse des deux faces de ce « Recto Verso ». Un album de House chanté en français qui réussit le pari d’être profond et multiple.

paradis-recto-versoIl y a une heure pour tout. Et forcément, dans la journée, il y a une heure pour écouter et savourer Paradis. A chacun de choisir, car comme disait Michel Polnareff, « On ira tous au Paradis ». Oui, vu la qualité de ce premier album du duo français, on peut aller jusque là dans le clin d’œil.  Ce qu’ils empruntent à notre exilé fiscal favori ? Ce don et cette facilité à créer des mélodies entêtantes. Si l’homme à lunette débute sur les marches de Montmartre et finit à Los Angeles, Paradis fait presque le chemin inverse en enregistrant ses deux premiers EP à New-York sur le label du DJ animateur de radio Tim Sweeney. En revanche leur house matinée de pop électro trouve refuge chez Barclay pour ce « Recto Verso » époustouflant d’évidence et de douceur. On se sent comme enveloppé par les sons de cet album. Possédé et envahi également. Ils ont réussi leur pari : « Faire des chansons qui se dansent et qui s’écoutent au point d’oublier l’idée de musique électronique, comme en club, les gens finissent par oublier le DJ. » Et d’oublier également, qu’ils chantent en français, ce qui fait du duo parisien un des rares groupes de house à pratiquer la langue de Molière sans que cela heurte le propos. Une autre raison de les aimer et de partager ce plaisir.

Hervé Devallan
Paradis « Recto Verso » – (Barclay / Universal) – 4/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces