Rock Made in France

Actu

Philippe Marcadé « Au-delà de l’avenue D – New York City : 1972 – 1982 »

La vie de Philippe Marcadé est non seulement unique, mais incroyable. Tombé dans le new York punk des années 70, ses copains de fêtes et défonce s’appellent Ramones, Blondie, Johnny Thunders, les Clash, Mink De Ville, Wayne Kramer…

Philippe Marcadé Au-delà de l’avenue DCertains racontent le rock’n’roll, d’autres le vivent. Philippe Marcadé est de cette dernière engeance. Parti aux Etats-Unis en 1972 comme hippie, il va vivre les années punk de l’intérieur à New York dès le milieu des années 70. Ses potes de squat, d’héroïne, de pub, de club, de groupe sont Johnny Thunders (New York Dolls et The Heartbreakers), la magnifique Debbie Harry (Blondie), Nancy Spungen, Nan Goldin… En fondant The Senders en 1976, il participe – aussi – à la grande aventure du punk aux côtés des Ramones, Cramps, Fast et autre Voidoid avec qui il partage la scène au CBGB et au Max’s. Il croise bien sur (sic) la route de Dr Feelgood, des Clash, des Sex Pistols à chaque fois que ces derniers se rendent à New York. Ces rencontres incroyables et ces années de folies, Philippe Marcadé les raconte 30 ans plus tard dans « Au-delà de l’Avenue D ». Heureux d’en être sorti vivant, il livre avec une rare honnêteté et une vrai sincérité ses années pré Sida où tout était permis et rien interdit. Depuis nombre de ses amis sont morts et lui officie toujours dans les Senders au cœur d’une Amérique qu’il n’a pas quitté. Un des très beaux et rares témoignages sur une vie entièrement dédiée au rock, à ses excès et à ses revers.

Hervé Devallan
Philippe Marcadé « Au-delà de l’avenue D – New York City : 1972 – 1982 » (Camion Blanc) – 4/5




Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces