Rock Made in France

UNICEF

Actu

Robert Le Magnifique « Fuck the hell yeah ! »

Magnifique Robert ! Dans le genre électro original et néanmoins abordable, cet album du producteur bassiste  Robert Le Magnifique mérite le détour.

Robert-le-magnifique fuck the hell yeah !Les historiens chercheront en vain un bassiste normand mort en terre sainte en 1035… En revanche, celui qui nous intéresse est né à Alençon en 1977 et exerce son art en Bretagne du côté de Rennes. On a ainsi pu l’écouter sur les albums du duo abstract hip-hop Psykick Lyrikah ou dans « La chair des anges » d’Olivier Mellano. Et il reste à jamais le premier artiste à avoir signé sur le label Idwet en 2002. « Fuck the hell yeah ! » est son troisième album solo, six ans après le second. Voilà pour le CV. Côté musique, son dernier album illustre bien l’éclectisme du monsieur. Même si la base électro demeure une ligne rouge infranchissable, Franck Robert s’accorde quelques libertés en insufflant mille sonorités subtiles et iconoclastes (une agrafeuse, la boîte de musique de bébé…) dans son univers. Le résultat côtoie l’étrange et le surprenant sans jamais tomber dans le bizarre. Le mieux serait encore d’évoquer une BO pour appréhender son univers où chacun est en droit de projeter ses propres images. Et pour ne pas oublier que Robert Le Magnifique est aussi bassiste, le morceau « Le bar des amis » laisse une belle place au couple basse / batterie. Oui, décidément, ce disque est inclassable. A noter que pour l’épauler sur scène, il est accompagné du batteur Bertrand James du groupe Totorro.

Hervé Devallan
Robert Le Magnifique « Fuck the hell yeah ! » – (Yotanka) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces