Rock Made in France

UNICEF

Actu

Sébastien Bataille « Jean-Louis Murat, coup de tête »

Jean-Louis Murat est un personnage à part. A côté même. Secret, râleur, fidèle, provincial (quel horreur !)… Il a tout pour déplaire. Mais il a deux qualités : c’est un anar de droite et il trousse des chansons comme personne ! Dans le paysage culturel actuel, c’est un beau pied de nez.

Sébastien Bataille_Jean-Louis Murat, coup de têteA ses débuts déjà, du temps de Clara à la fin des 70’s, il s’était emparé en quelques semaines du poste d’auteur, compositeur et chanteur. Lui qui se promettait simple guitariste ! La lumière, un truc qui l’attire, mais dont il refuse obstinément de brûler les ailes, déclarant à qui voulait bien l’entendre qu’il ne donnerait jamais de concerts…. Comme quoi… On raconte des âneries et puis on les oublie. Une autre facette de la personnalité de Jean-Louis Bergheaud : assurer la promotion de ses albums à grands coups de provocations. Avec qui ne s’est-il pas fâché pour faire le Buz ?

C’est pourquoi, s’attaquer à sa vie, son œuvre, est d’un vrai courage… Non, n’allons pas jusque là, mais une chose est sûre, Sébastien Batille s’y prend bien et a construit son ouvrage d’une façon originale et séduisante. Comme Murat en quelque sorte. Un triptyque qui démarre par la biographie de l’Auvergnat, suivi d’une présentation de ses principaux disques, puis un remarquable recueil de ses coups de gueule. De quoi passer l’été avec de belles citations pour briller à l’heure de l’apéro.

Mieux encore, pour construire son livre, l’auteur s’est appuyé sur certains témoignages dont il rend compte en intégralité sous la forme d’interviews. Il s’agit de Jean-Bernard Hebey, ancien directeur adjoint des programmes de RTL qui l’a découvert, William Sheller qui l’a épaulé, CharlElie Couture dont il assuré la première partie, Mathieu Ferré et Bertrand Burgalat, Autant de mises en bouche pour mieux apprécier le personnage. Car Bergheaud joue avec Murat pour bien se cacher. Sébastien Bataille lève une partie du voile, ce qui rend l’artiste non seulement attachant, mais réellement sympathique. De toute façon, le seul et unique slogan des anars de droite, n’est-il pas : « Mort aux cons ! » ? On comprend mieux certaines choses…

Hervé Devallan
Sébastien Bataille « Jean-Louis Murat, coup de tête » aux éditions Carpentier, 210 pages, 17,90 €


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces