Rock Made in France

UNICEF

Actu

The Marshals « Les Courriers Session »

Les Courriers Session de The Marshals ont davantage à voir avec le groupe des frères Forgety qu’avec un ancien champion de tennis américain. Le Blues est ici le seul à avoir droit de cité.

les-courriers-session-de-the-marshalsIl en va de l’harmonica comme du saxophone : faut pas trop en abuser. A deux exceptions près : Daniel Paboeuf pour le sax et Laurent Siguret du côté du chromatique. Oui, ce sont bien les rares à user, abuser et pourtant rester maître de leur instrument et de nos nerfs. Mieux, le blues rock de The Marshals trouve un vrai équilibre dans cette omni science. Il faut dire que le trio bourbonnais taquine la vérité blues au plus près des racines et habille son diable de porte parole farfadet d’une calme et authentique candeur. Julien Robalo (guitare et chant) et Thomas Duchézeau (batterie) ne cherchent pas à concurrencer leur soliste, mais simplement à équilibrer chaque sortie. Résultat : si l’harmonica est omniprésent, il devient vite un instrument comme les autres, au même titre que la guitare et la batterie. Du coup, pas d’entêtement strident dans les aiguës, de virtuosité gratuite et autres pause hendrixienne, mais l’humilité des musiciens qui manient leur art avec le talent des « faiseurs ». Ce quatrième album des gars du duché de Bourbon (on ne peut plus au centre de la France : en gros le département de l’Allier) confirme que The Marshals fait la loi dans son pays en matière de blues.

Hervé Devallan
The Marshals « Les Courriers Session » – (Freemount Records) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces