Rock Made in France

UNICEF

Actu

The Pirouettes « Carrément carrément »

Le duo parle d’amour et de Facebook. The Pirouettes et leur premier album « Carrément carrément » a l’ambition de ses intentions : profiter avant qu’il ne soit trop tard.

the-pirouettes-carrementThe Pirouettes, c’est Vickie Chérie et Leo Bear Creek. Et là, l’essentiel du programme musical est avoué : une pop sucrée et électronique tendance minimaliste qui joue la séduction à parole feutrée et ritournelles faussement innocentes. Oui, quelques « gros » mots viennent encanailler l’ensemble. La candeur adolescente est à ce prix. Pourtant, il serait réducteur de se cantonner dans ce portrait atrabilaire tant le duo respire une vraie fraîcheur où il fait bon se perdre en ces temps de Bataclan. On aimerait être à leur place, alors on se contentera de respirer, fermer les yeux et penser que le monde de The Pirouettes est carrément – carrément – chouette. A la ville comme à la scène les ex lycéens d’Annecy ont à peine effleurer d’autres aventures avant d’unir leurs destinées. Le groupe Coming Soon pour lui et les Arts Décoratifs pour elle. Mais il était écrit que l’union fait la force. Ce premier disque (après les inévitables EP pour générer le buzz) donne un vrai prétexte à sautiller sur son mètre carré sur fond de claviers synthétiques déclinés à l’envie tout au long du disque. Et du sur place, ils auraient piu en faire avec ces douze morceaux. Mais non, ça passer crème, comme autant d’hymnes générationnels qui oublient que les voitures de police et leurs hôtes brûlent en banlieue. Un autre monde que La Femme, Dernier Métro, Paradis, Bagarre et maintenant The Pirouettes habillent  d’une insouciance irritante ou insouciante. Tout dépend du jeu pratiqué.

Hervé Devallan
The Pirouettes « Carrément carrément » – (Kiddeminster Records) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces