Rock Made in France

Actu

The Psychotic Monks « Silence slowly and madly shines »

Pour une fois qu’on tient un bon groupe, on ne va pas le lâcher comme ça. Psychotic Monks est une sorte de Last Train psychédélique et retord. Un régal !

Le rock ne devrait être que ça : de bruit et de fureur. Et si tu trouves ça trop violent, c’est que t’es trop vieux. Ce qui n’empêche pas les Who d’être toujours sur la route à 70 balais. Ici, pas d’incompétence générationnelle ni de maltraitance gériatrique, juste un vrai plaisir à écouter ce mariage de garage, de psychédélique et de noise inventé par ces 4 loustics en mal de Nick Cave et de Ty Segall en partance pour la planète des singes. Et puis sur certains passages, quand le calme s’installe après la tempête, d’autres anthropoïdes se rappellent à nous. On pense aux suisses de Lausanne, les Monkeys 3 et leur stoner à la Morricone. Dire que ce « Silence slowly and madly shines » est indispensable est un euphémisme tellement la claque est magistrale et explosive avec un dernier morceau aux 7 minutes renversantes. On sent le souffle de la gifle avec un orgue que les années 70 n’ont pas toujours caressé. Et dire qu’il ne s’agit que d’un premier album. Les parisiens ont donc l’avenir prometteur comme leur pochette de disque le laisse deviner.

Hervé Devallan
The Psychotic Monks « Silence slowly and madly shines » – (Auto production) – 4/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces