Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

The Volunteered Slaves « Ripcord »

La musique est au pouvoir. « Ripcord » est son ultime ordonnance. Maintenant à vous de jouer avec ce jazz funk pop hip hop…. Qui place la liberté au dessus de tout.

On ne va pas se mentir, c’est pas du rock. Mais qu’est-ce que c’est bon ! En mélangeant jazz, électro et hip hop ; en fusionnant pop-rock, funk, afro et disco, ils libèrent la musique de ses ornières culturelles et générationnelles. L’amateur de jazz pourra être choqué, tout le monde fortement intrigués. Mais en ouvrant ses chakras, on sortira convaincu qu’une autre dimension existe et que The Volunteered Slaves est le plus court chemin qui nous conduit au Nirvana. Et ce depuis une quinzaine d’année et une poignée d’albums.  Dernier rendez-vous en date, « Ripcord » qui dynamite une nouvelle fois les genres jusqu’à reprendre « Video killed the radio star » des Buggles dans une version jazz rock à couper le souffle. Quand ce n’est pas « Us & them » de Pink Floyd ou « God only knows » des Beach Boys. Leurs propres compositions sont du même tonneau. Comme un alcool millésimé, l’album se déguste par petite touche pour en apprécier l’attaque, l’explosion en bouche puis l’infinie longueur que seul un parfait équilibre traîne jusqu’au bout de nos nuits agitées. Et parce que ce disque n’est pas tout à fait comme un autre, le collectif n’hésite pas à franchir d’autres frontières en chantant en créole, en japonais ou en arabe. Alors, n’allez pas chercher une case pour les classer, n’imaginez même pas les ranger d’ailleurs. Vous perdriez un temps infini en allez-retours inutiles.

Hervé Devallan
The Volunteered Slaves « Ripcord » (Cristal Records) – 4/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos








Marketplaces