Rock Made in France

Actu

Trans 2016 : les 10 groupes à ne pas manquer

trans-2016

Cette année encore, Les Transmusicales de Rennes vont rythmer les découvertes des 12 prochains mois. Du 30 novembre au 4 décembre, la 38ème édition des Trans va accueillir quelque 98 groupes en marche pour défendre les couleurs de l’innovation, de l’émotion et de la découverte. La définition de la musique en quelque sorte. En revanche, pour nos oreilles profanes, le choix des groupes se jouent trop souvent sur les conseils du copain expert, d’un fidèle ami nommé hasard ou tout simplement de la volonté de ne sortir qu’un soir sur deux. Porte monnaie oblige. Avec 17 scènes, il est de toute façon physiquement impossible de tout voir, tout savoir, tout entendre…. Alors, comme choisir, c’est renoncer, voici une petite sélection de ce qui nous semble vraiment émerger en matière de soul, pop, rock et électro.

no-zu1/ No Zu (Australie – Pop cuivrée)
Ils devaient déjà être là l’année dernière. Mais l’hémisphère sud c’est loin et surtout, là-bas, l’hiver, c’est leur tournée d’été ! Il a donc fallu attendre un an pour que débarquent en Bretagne ces huit hurluberlus de Melbourne. Côté musique, ils appellent leur pop cuivrée du « Heat Beat », sorte de pop synthétique accompagnée de cuivres pour faire groover une sorte d’Aborigène Beat.

Vendredi 2 décembre au Parc Expo Hall 9 (2H du matin)
A découvrir sur Facebook

yuksek2/ Yuksek (France – Electro)
Pour le coup, on est loin de la découverte. Yuksek était déjà présent aux Trans en 2007 ! Pourtant, Pierre-Alexandre Busson (le véritable patronyme du garçon) innove encore et surtout présente son prochain album. Le patron du label Party Fine, qui s’est adjoint les services de Her ou Monika sur son dernier EP (Sweet Addiction, 2016) s’ouvre aux sonorités soul et disco. Avec, bien évidemment, la patte pop et synthétique qui fait son charme.

Jeudi 1er décembre au Parc Expo Hall 8 (Minuit 10)
A écouter sur Soundcloud

meute3/ Meute (Germany – Electro)
Original, pour le moins, Meute est un Bras Band qui reprend des titres électro, house et techno. De quoi marier fête populaire et hype toujours branchée. Il fallait être natif du pays de la bière pour oser un tel cocktail détonnant, groovy et vraiment dance. Depuis Hambourg, la formation dépoussière un genre qui n’en demandait pas tant. Surprenant.

Samedi 3 décembre au Parc Expo Hall 8 (4h du matin)
Le site officiel

trad-attack4/ Trad. Attack (Estonie – Electro Rock)
Prenez le répertoire trad de l’Estonie et faîtes en un melting pot inventif,, électro et parfois rock. Le tout avec de la cornemuse torupill, de la guimbarde ou des sifflets. Il faut oser. Mais c’est dans l’adversité que l’on donne naissance au meilleur. La preuve made in Estonie. A noter que c’est la voix de la grand-mère du leader que l’on entend sur un titre de leur dernier album.

Jeudi 1er novembre au Parc Expo – Hall 3 (20h45)
Le site officiel

fishback5/ Fishback (France – Pop)
Native de Charleville-Mézières, Flora Fischbach (comme Bashung elle a enlevé le « c » dans son nom d’artiste) s’est faite remarquer avec un EP sorti au printemps dernier chez Entreprise (Superets, Grand Blanc, Bagarre, Juniore…) où figurait une reprise osée et méconnaissable de Night Bird de Bernard Lavilliers. Au final, Fishbach impose son univers qu’elle s’apprête à étoffer d’un premier album dans les semaines à venir.

Tous les soirs du mercredi au dimanche à 20h30 à l’Air Libre
A découvrir sur Facebook

ngod6/ N God (UK – Rock)
Basé à Bradford,  le combo britannique va se mériter à Rennes : N God joue à 4h du matin ! Les fans d’électro seront surpris ; les amateurs de rock déjà bien fatigués. Qu’importe. Ceux qui ont partagé la scène avec Kaiser Chiefs n’auront pas de mal à réveiller tout le monde avec leur rock pétillant et ravageur.

Samedi 3 décembre au Parc Expo Hall 3 (4h10)

marta7/ Marta Ren & the Groovelvets (Portugal – Soul)
En matière de groove, c’est le groupe à voir sur cette édition des Trans. Avec une voix à la Amy Winehouse, Marta Ren (Marta Campos de son vrai nom) vient bel et bien de Porto avec son gang de velours. Ensemble, c’est un beau voyage vers la soul des 60’s qui est ici proposée. Leur premier album a été enregistré à l’ancienne, sur un 8 pistes Ampex, et mixé par New Max, un producteur portugais du groupe funk-soul Expensive Soul. Tout est dit.

Mercredi 30 novembre à l’Ubu (Début d’après midi)
Jeudi 1er décembre au Parc Expo, Hall 3 (1h05).
A écouter sur Bandcamp

nova-twins8/ Nova Twins (UK – Rock)
En matière de Twins, on connaissait les Glimmer Twins. Il faut désormais compter avec les deux anglaises qui sont rejoints sur scène par un batteur. C’est à trois que Amy Love et Georgia South, fausses sœurs mais vraies fortes têtes, font la jonction entre riffs rock et parole hip hop. Le punk des années 2010 est enfin né !

Vendredi 2 décembre au Parc Expo hall 3 à 1h10
Le site officiel

mouse-dtc9/ Mouse DTC (France – Rock)
Trio rock formé de Hermance Vasodila, du guitariste Gilles D. et du batteur Arnaud Dieterlen (qu’on a pu croiser aux côtés de Miossec, Bashung, Fred Poulet, Françoise Hardy ou encore Jad Wio) Mouse DTC voue un culte aux Ramones et à Katerine, Un grand écart qui se traduit par un rock à la plastique kitch et démoniaque. Fascinant.

Vendredi 2 décembre à l’Etage (18h20)
Le site officiel

metro-verlaine10/ Métro Verlaine (France – Rock)
Le quatuor d’Evreux a la classe et l’élégance au naturel. Il faut dire que la Normandie a déjà fourni les Dogs au rock. Metro Verlaine est de cette engeance, même – et surtout – s’ils chantent en français. Une version féminine du rock, car derrière le micro, c’est Raphaëlle qui assure et rassure sur le potentiel inné de la langue de Voltaire en matière de binaire.

Vendredi 2 décembre à L’Etage (16h00)
A écouter sur Bandcamp

Pour toute la programmation, les horaires, les salles, les heures, les prix… des Transmusicales 2016, une seule adresse : http://www.lestrans.com/

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces