Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Xavier Boscher « Embryogenesis »

Du métal prog. On fait mieux pour séduire de nos jours. Et bien, oubliez vos préjugez et partez à la découvert de ce « Embryogenesis » de tout premier plan.

Le multi instrumentiste niçois Xavier Boscher est aussi doué que stakhanoviste. Qui sort un album tous les ans désormais ? Et qui peut s’honorer de proposer une matière noble et originale à chaque fois ? Car en 2016, « Pentagramme » avait déjà conquis les cœurs avec un rock progressif voisinant Asia et Porcupine Tree. Aujourd’hui, « Embryogenesis » remet le couvert. Toujours dans un style métal progressif instrumental, l’album convainc une nouvelle fois, alors que sur le papier marier instrumental et hautes envolées atmosphériques peut en décourager plus d’un. Ils ont tord. En poussant l’expérience jusqu’au bout, Xavier Boscher arrive à s’extirper du piège « démonstration » et « virtuosité » pour créer des atmosphères oniriques que le métal bouscule et que la Prog enjolive. Et si l’air du temps est à l’électro bobo et ses duos clonés, il reste encore quelques musiciens pour créer et inventer d’autres formes d’expressions originales. Oui, cet album est vraiment à part dans la production nationale et internationale. A commencer par le morceau éponyme de 19 minutes et de nombreux invités  virtuoses sur plusieurs autres titres de l’album. Citons les tous : Benjamin Masson (guitare solo sur « Cornucopia »), Loic Manuello (guitare solo sur « Illumination« ), Jean-Jacques Moréac (basse sur « Cells« ) et Antoine Monsch (piano et claviers sur « Embryogenesis« ).

Hervé Devallan
Xavier Boscher « Embryogenesis » (Or feo’Lab) – 3/5
Chronique de « Pentagramme »

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos








Marketplaces