Rock Made in France

UNICEF

Actu

Zëro « San Francisco »

Le post rock de Zëro continue d’explorer et de donner un avenir au rock. Et c’est à Lyon que tout se joue.

Zero Cover San FranciscoOn n’entre pas dans un disque de Zëro comme on pousse la porte d’une pizzeria. Le rock de Zëro se mérite, se savoure et se déguste en initié. Pour poursuivre dans l’analogie gourmande, ici, on est davantage dans l’estaminet 3 Toques Michelin. Peu de table, mais une cuisine maison. Et c’est désormais un trio qui officie au « piano », puisque François Cuilleron disparaît des crédits de « San Francisco ». Qu’importe, on est toujours dans l’aventure post rock, celle née avec Deity Guns, poursuivie avec Bästard et aujourd’hui Zëro. Avec toujours cette volonté d’innover, de déranger, d’inventer pour finir par bluffer son public par tant d’audaces maîtrisées. Oui, on parle ici de création rock, ce qui dans la démarche peut s’apparenter à de la musique contemporaine, mais au final reste infiniment plus abordable. Casser les codes du rock pour les réinventer : c’est ce que Zëro arrive à faire une nouvelle fois sur cet album à travers un style désormais reconnaissable entre tous.  On est à mille lieus d’une Noïse bruitiste. Ici chaque note est distillée pour produire une harmonie, certes parfois dissonante mais toujours engageante… Et mélodique ! L’album passe ainsi légèrement laid back jusqu’au titre éponyme, comme un terminus où « tous les voyageurs sont invités à descendre ». Et ma fois, s’arrêter à la gare de Cisco, y’a pire comme destinée !

Hervé Devallan
Zëro « San Francisco » – (Ici d’ailleurs) – 4/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces