Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Aston Villa

Aston comme… Aston Martin et Pancho comme… Pancho Villa. Ce qui donne naturellement Aston Villa comme… le club de foot anglais ! Cela leur vaut d’être souvent invités au stade éponyme… En revanche côté rock, on est loin du brit rock. Frédéric Franchitti – qui choisit le chant empêché de jouer d’un instrument car né sans avant-bras gauche – et son pote Hocine Hallef à la guitare rapidement rejoints par Laurent Muller (batterie), Franck Pilant (guit) et Jean-Baptiste Mory aka Djib à la basse combinent guitares suaves et puissantes pour un rock tout en rondeur, où l’ambiance chaude des différentes productions signe le son d’un groupe vraiment à part dans le panel du rock made in France. Sur l’album « Extraversion », leur reprise de « J’aime regarder les filles » de Patrick Coutin illustre parfaitement cette combinaison sucrée salée.
Signé sur BMG, le premier album ne connaît pas le succès escompté malgré de très belles premières parties en ouverture de Deep Purple, ZZ Top ou Bryan Adams. Résultat, le deuxième album sort sur le label indépendant Double T. Produit par Renaud Létang et Franck Pilant le guitariste du groupe, l’opus s’écoule à quelque 20 000 exemplaires. C’est pourtant un nouvel échec commercial. Sony qui vient de racheter le label en profite pour liquider l’affaire.
Deux échecs qui secouent le groupe. Frank Pilant quittant la formation pour rejoindre Alain Souchon. Nicolas Muller, frère de Laurent, le remplace. L’année suivante, c’est Hocine Hallef qui tire sa révérence. En 2001, les 4 rescapés et 3 musiciens additionnels enregistrent un album acoustique en public à La Scène Bastille à Paris mixé par Dominique Blanc-Francard (Bashung, Gainsbourg…). L’opus sort chez Naïve et ça commence à prendre ! Pour la première fois, un de leur disque est classé dans les charts : 107ème place sur 150 en octobre 2001.
Ajoutez à cela une réputation de performer sur scène et un coup de gueule aux Victoires de la Musique (Artiste découverte de l’année quand même !), et vous obtenez la possibilité de réaliser un nouvel album. Ce sera « Strange » produit par leur ancien guitariste Franck Pilant. La sortie de cet opus correspond cependant à une période de silence après le départ des frères Muller en 2002. Aston Villa revient en 2005 avec deux nouveaux musiciens (Manu Baroux aux guitares et Greg Baudrier à la batterie) et un nouvel album mariant toujours ces sonorités feutrées et ces guitares agressives. Un bel ouvrage qui reste leur meilleur opus à ce jour. A noter que pour la tournée 2005, Djib est remplacé par Damien Habouzit (ex Prohom). Blessé à la main après un accident de moto en 2003, Djib souffre trop pour assurer la scène. En 2008, le groupe refait tranquillement parler de lui avec un album live enregistré au Brise Glace d’Annecy puis un nouvel album en 2013 


A ranger entre Prohom et Les Valentins
A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook

Avant Aston Villa
Damien Habouzit a joue avec Prohom.
Franck Pilant a été guitariste chez Vulcain.

Que sont-ils devenus ?
Hocine Halef enseigne l’économie.
Franck Pilant travaille avec Alain Souchon.
Damien Habouzit joue avec Murdock, le batteur de Stereotypical Working Class ex Mind The Step au sein de Murdock et Associés où officie aussi Manu Praz (ex Prohom et Delicious).. On le retrouve dans le projet Lord Ruby en 2014, toujours avec Manu Praz
Entre autres activités, Frédéric Franchitti s’occupe du groupe Dissonant Nation.
Greg Baudrier tient aussi la batterie d’Underdogs

Fiche technique d’Aston Villa
Ou : Ivry-sur-Seine
Quand : depuis 1994
Site Internet
Genre : Pop
Line up
1994 : Frédéric Franchitti (Chant) – Hocine Hallef aka Hoss (Guit) – Jean-Baptiste Mory aka Djib (Basse) – Franck Pilant (Guit) – Laurent Muller (Batterie)
1999 : Frédéric Franchitti (Chant) – Hocine Hallef aka Hoss (Guit) – Jean-Baptiste Mory aka Djib (Basse) – François Muller (Guit) – Laurent Muller (Batterie)
2000 : Frédéric Franchitti (Chant) – Jean-Baptiste Mory aka Djib (Basse) – François Muller (Guit) – Laurent Muller (Batterie)
2005 : Frédéric Franchitti (Chant) – Jean-Baptiste Mory aka Djib (Basse) – Manu Baroux (Guit) – Greg Baudrier (Batterie)
2008 : Frédéric Franchitti (Chant) – Manu Baroux (Guit) – Greg Baudrier (Batterie) – Jean-Baptiste Mory aka Djib (Basse)
2014 : Frédéric Franchitti (Chant)  – Tony Halet (Guit, Basse) – Greg Baudrier (Batterie)
Et depuis 2008, sur scène : Damien Habouzit (Basse)
Album
1996 : « Aston Villa » (BMG) – 15 000 ex
1999 : « Extraversion » (Double T / Sony) – 20 000 ex
2001 : Live « Live acoustique » (Naïve) – 70 000 ex
2002 : « Strange » (Naïve) – 45 000 ex
2005 : « De jour comme de nuit » (Naïve)
2008 : Live « Live » (Naïve)
2014 : « Joy machine » (Twicky Records – Pbox / Sony)
Et s’il n’en reste qu’un
 2005 « De jour comme de nuit »

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (117)
  • C
    (108)
  • D
    (106)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (25)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (78)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (87)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (167)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)