Rock Made in France

Encyclopédie du Rock

Bidochons

Bidochons est un groupe 100% parodique. Son nom directement inspiré de la bande dessinée de Christian Binet, change au fil des pastiches musicaux : Sex Bidochons pour leur premier album « On s’en bat les couilles » puis The Rolling BidochonBeadochons, Bidophone et Disco Bidochons en 2004. Vous aurez reconnu les pastiches des Stones, des Beatles, de Téléphone puis des années Disco avec des adaptations décapantes de Boney M, Village People, Axel Bauer …Le tout présenté sous pochettes détournées. Tout le monde n’apprécie pas l’humour des Rolling Bidochons. C’est le cas de Yoko Hono, la veuve de John Lennon, qui intente un procès au groupe pour la chanson « Hey Jude » devenue « Hey Jule ». Le morceau est modifié… Mais disponible sur la compilation « Le très Meilleur des Bidochons ». Allez comprendre…Autre procès, celui de Camembert Président pour le packaging d’une de leur compilation.

Petit retour en arrière, au temps du punk alternatif dans les années 80, quand Thierry Wolf, Denis Ferré (basse), Karim Benzerzour (batterie) et le guitariste Bernard Cade montent le groupe Les Vampires. En deux albums (« Jésus-Christ était PD » et « Les Héros sont immoraux / Tous égaux devant les asticots« ), la signature des Bidochons se fait déjà sentir. Manque le pastiche. C’est chose faite en 1988 avec la création des Sex Bidochons par les quatre musiciens. C’est la sortie du fameux « On s’en bat les couilles » dont les premiers exemplaires sont vendus avec un slip kangourou. Enregistré la nuit avec les moyens du bord au studio WW tandis que le jour les Bérurier Noir enregistrent « Abracadaboum ». La pochette est réalisée avec le même sens de la débrouille : une bonne paire de ciseaux pour découper le Parisien et la pochette part à l’impression. Résultat : premier coup marketing, premier succès et premiers départs, Denis Ferré et Karim Benzerzour cèdent leur place à Arno C. (basse), Mike Wanker (Batterie) et Laurent Montagne (Ukulélé). C’est ce line up qui enregistre « Sales gueules » sous le nom des Rolling Bidochons. Là, ils font connaissance avec la censure : les têtes de Le Pen et de Khomeiny doivent être remplacées par celle de Staline et une tête de cochon. Politiquement correct. Cet album est également l’occasion de retrouver le groupe sur scène. Une grande première pour ce projet 100% studio.
Pour le troisième album, « 4 Bidochons dans le vent« , les pasticheurs passent de la censure au procès. Celui qu’intentent Yoko Hono, ses enfants et Paul McCartney pour « Hey Jule ». Un véritable coup de projecteur qui assure un beau petit succès à l’opus En 1996, pour le détournement de Téléphone, le challenge est tout autre puisqu’il s’agit de parodier un groupe français. Un pari réussi même si le disque accouche dans la douleur, l’ambiance des Bidophones s’effilochant avec les occupations extérieures des uns et des autres. Il faut donc attendre 6 ans pour que le cinquième album voit le jour. Les années disco n’ont qu’à bien se tenir… Les Bidochons s’en occupent et reviennent en 2008 avec « Saturday night Bidochons ». Dernière sortie studio en date. Les complétistes apprécieront également le coffret 6 CD comprenant les cinq albums originaux : « On s’en bat les couilles« , « Sales gueules« , « 4 Beadochons dans le vent« , « Cache ton machin« , « Saturday Night Bidochons » et « Bidochons Made in Japan » !

 


A ranger entre Au Bonheur des Dames et Les Fatals Picards

Avant les Bidochons :
Le groupe a commis deux albums en 1985 et 1987 sous le nom des Vampires – Bernard Cade a joué au sein de Lion 1 et Les Enfants Terribles.

Que sont-ils devenus ?
Thierry Wolf est le patron de FGL Productions.

Fiche technique des Bidochons
Ou : Paris
Quand : depuis 1988
Site Internet
Genre: Rock
Line up
1988 : Thierry Wolf  (Chant) – Bernard Cade (Guit) – Denis Ferré (Basse) – Karim Benzerzour (Batterie)
1989 : Thierry Wolf  (Chant) – Bernard Cade aka Kikif Ricard (Guit) – Arno C. (basse) – Mike Wanker (Batterie) – Laurent Montagne (Ukulélé)
1993 : Thierry Wolf  (Chant) – Bernard Cade aka Kikif Ricard (Guit) – Arno C. (basse) – Christophe Dubois (Batterie) – Laurent Montagne (Ukulélé)
Albums
1989 : « On s’en bat les couilles »
1991 : « Sales gueules » (Mantra Records)
1993 : « 4 Beadochons dans le vent »
1996 : Compilation « Le très meilleur des Bidochons »
1996 : « Bidophone – Cache ton machin » (Mantra)
Compilation « Radio Bidochons »
2004 : « Disco Bidochons » (Sony)
2006 : Live « Made in Japan » (Mantra)
2008 : « Saturday night Bidochons » (Mantra / FGL Productions)
2009 : Compilation « Zéro » – Coffret 6 CD 

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (112)
  • D
    (110)
  • E
    (68)
  • F
    (68)
  • G
    (56)
  • H
    (55)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (138)
  • N
    (55)
  • O
    (34)
  • P
    (89)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (170)
  • T
    (94)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (8)
  • Z
    (17)